Poutine en limousine "made in Russia" pour son investiture

Poutine en limousine "made in Russia" pour son investiture
Le président Vladimir Poutine s'est rendu le 7 mai 2018 à sa cérémonie d'investiture au Kremlin de Moscou dans une limousine noire flambant neuve

AFP, publié le lundi 07 mai 2018 à 15h01

Le président Vladimir Poutine s'est rendu lundi à sa cérémonie d'investiture dans une limousine noire flambant neuve, fabriquée entièrement en Russie, délaissant les Mercedes utilisées lors des trois mandats présidentiels précédents.

Sous les caméras, M. Poutine est sorti de son bureau au Kremlin pour monter dans la nouvelle limousine russe "Sénat" pour se rendre au Grand Palais du Kremlin, où il a prêté serment pour son 4e mandat présidentiel, courant jusqu'en 2024.

Cette nouvelle voiture présidentielle est "meilleure que celle du (président américain Donald) Trump", a assuré un hôte de la cérémonie, cité par l'agence de presse publique Ria Novosti.

"C'est le plus grand événement du secteur automobile des cinq dernières années", s'est enthousiasmée la chaîne de télévision Rossiïa 24, indiquant que la voiture a été "fabriquée en Russie, avec des pièces russes et par des spécialistes russes".

Le moteur de la limousine "Sénat" a cependant été conçu avec l'aide d'ingénieurs du constructeur d'automobiles de sport allemand Porsche, ajoute la chaîne, assurant que cela donne "une expérience internationale" au modèle.

Conçue par l'Institut central de recherche scientifique et automobile, à Moscou, la limousine fait partie d'une gamme appelée "Aurus", qui se décline aussi en version berline, SUV ou encore monospace.

L'Etat russe a investi 12,4 milliards de roubles (165,6 millions d'euros) dans cet institut, dont les premiers véhicules sont sortis fin 2017, selon l'agence TASS.

Environ 5.000 modèles devraient être disponibles à la vente d'ici 2020. La nouvelle limousine longue de plus de 6 mètres sera également disponible à un prix comparable à celui d'une Bentley ou d'une Rolls-Royce, selon TASS.

La décision de Vladimir Poutine de rouler dans une voiture de fabrication russe fait écho à la tradition soviétique, lorsque les dirigeants utilisaient exclusivement des véhicules construits en URSS: les chefs d'Etat roulaient en limousine ZIL et leurs subalternes en Tchaïka ("Mouette").

Apparues dans les années 1950, les limousines ZIL ont ensuite laissé place à la chute de l'URSS aux Mercedes officielles.

Lénine avait quant à lui préféré garder les berlines de la famille impériale et se déplacer avec l'aide d'une Rolls-Royce Silver Ghost. Son successeur Joseph Staline avait opté pour une Packard.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.