"Pepe la grenouille" et un petit cochon défilent dans les rues de Hong Kong

Chargement en cours
Un petit cochon ou "Pepe la grenouille", masques symboles des manifestants pro-démocratie à Hong Kong, le 8 décembre 2019
Un petit cochon ou "Pepe la grenouille", masques symboles des manifestants pro-démocratie à Hong Kong, le 8 décembre 2019
1/2
© AFP, Alastair Pike

, publié le dimanche 08 décembre 2019 à 12h37

Au milieu de la foule qui a envahi dimanche les rues de Hong Kong pour la grande marche marquant les six mois de contestation, une centaine de manifestants avaient la tête couverte d'un immense casque de "Pepe la grenouille" ou de celui d'un joli petit cochon 

Depuis le début du mouvement, les manifestants pro-démocratie ont adopté des animaux populaires de dessins animés, notamment un cochon, un Shiba Inu, chien de race originaire du Japon, et "Pepe la grenouille".

Les forums en ligne utilisés par les militants pro-démocratie pullulent d'images de ces mèmes.

Dimanche, un groupe de militants s'est joint au grand rassemblement avec le visage couvert d'immenses casques colorés en fibre de verre représentant "Pepe", le cochon ou encore un chien shiba. 

Ces immenses têtes chancelantes émergeaient au milieu de la foule. 

"Derrière chaque casque, il y a l'histoire du peuple de Hong Kong qui souffre", a expliqué Simon Lau, un ex-conseiller du gouvernement hongkongais qui a fondé une radio pro-démocratie en ligne, Sing Jai. 

Il a expliqué à l'AFP que 117 de ces masques ont été conçus ces dix derniers jours.

"Face à la brutalité policière et à la tyrannie, nous voulons que les habitants de Hong Kong continuent à faire preuve d'humour, de confiance et de pensée positive", a-t-il ajouté.

Rony Wong, un géomètre âgé d'une trentaine d'années, portait un masque de "Pepe" surmonté d'un couvre-chef d'infirmière pour rendre hommage aux professionnels de santé venus en aide aux personnes blessées lors des manifestations. 

Un ébéniste, se faisant appeler Mok, avait le visage couvert d'un casque noir "Pepe" sur lequel était écrit "1984" sur un œil et le symbole du Parti communiste chinois sur l'autre.

En 1984 a été signée la déclaration sino-britannique planifiant la rétrocession de 1997 à la Chine et qui garantissait au territoire une autonomie et des libertés inconnues sur le continent, et aujourd'hui très menacées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.