Pays-Bas : un scandale sexuel met dans l'embarras la compagnie aérienne Transavia

Pays-Bas : un scandale sexuel met dans l'embarras la compagnie aérienne Transavia
Un avion de Transavia. La compagnie est embarrassée par un scandale sexuel, révèle la presse le 13 octobre 2016.

, publié le jeudi 13 octobre 2016 à 11h20

Des années de parties de jambes en l'air entre collègues, à l'hôtel, mais également sur le lieu de travail, consignées et prêtes à être révélées. Voilà qui mettrait dans l'embarras n'importe quelle entreprise.

Mais quand l'entreprise est une compagnie aérienne, et que le lieu de travail est un avion en vol, la situation devient explosive.

La compagnie franco-néerlandaise Transavia essaie d'étouffer le scandale provoqué par des révélations sur les relations entretenues par une commissaire de bord -celle qui supervise les hôtesses et les stewards dans un avion- avec ses collègues, rapporte mardi 12 octobre Europe 1, qui cite le quotidien néerlandais De Telegraaf. Elle a tout consigné dans un journal intime numérique : les noms, les dates, les circonstances. Et tous ces détails pourraient bientôt être rendus publics. En effet, le mari de l'hôtesse, qui a finit par découvrir l'adultère, menace de tout révéler, au grand dam de la compagnie aérienne, qui craint pour son image. La sécurité des passagers pourraient notamment avoir été remise en cause par les agissements de ses employés, même si Transavia assure qu'une enquête interne à démontré le contraire.

La compagnie a porté plainte pour empêcher la publication du journal intime. L'affaire doit être jugée à La Haye, aux Pays-Bas, le 24 octobre. Ce qui n'a pas empêché la presse de se saisir de l'affaire croustillante, au risque de mettre dans une situation périlleuse les collègues de la commissaire de bord, dont certains sont mariés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.