"One Team", "#KuToo": mots de l'année au Japon

"One Team", "#KuToo": mots de l'année au Japon
Lors de la coupe du monde, l'équipe japonaise des Brave Blossoms a captivé les foules nippones d'habitude plutôt intéressées par le baseball et le sumo

, publié le lundi 02 décembre 2019 à 11h43

Le slogan de l'équipe japonaise de rugby "One Team", la campagne "#KuToo" contre l'obligation de fait pour les femmes de porter des talons au travail, ainsi que le nom de la nouvelle ère impériale "Reiwa" ont été choisis mots de l'année 2019 au Japon.

"One Team" (Une Equipe) a été très officiellement déclaré lundi en direct à la télévision nationale numéro un des mots à la mode qui marqueront cette année 2019 au cours de laquelle l'équipe japonaise des Brave Blossoms a captivé les foules nippones en parvenant pour la première fois de son histoire aux quarts de finales.

Par leurs victoires inattendues contre l'Ecosse et l'Irlande, un match plein d'entrain perdu en quart de finales contre l'Afrique du Sud, futur vainqueur de la Coupe du Monde organisée au Japon, ils ont gagné le coeur d'un pays qui n'avait d'yeux que pour le baseball et le sumo.

#KuToo, jeu de mots venant des termes japonais "kutsu" (chaussures) et "kutsuu" (douleur) était aussi dans les 10 premiers du classement.

Les militants qui l'utilisent soulignent qu'il est quasi-obligatoire pour les femmes au Japon de porter des talons hauts lorsqu'elles recherchent un travail ou sont employées dans nombre des grands groupes japonais.

Une pétition avait été remise au gouvernement en juin pour protester contre cette exigence.

La liste comprend aussi "Reiwa" qui signifie "belle harmonie" et est le nom de la nouvelle ère ouverte avec l'arrivée sur le trône de l'empereur Naruhito cette année.

Bien que le calendrier grégorien soit largement utilisé par le troisième économie du monde, le Japon est le seul pays qui utilise encore un calendrier impérial de style chinois pour nombre de documents publics et privés.

L'annonce d'une nouvelle ère est un grand évènement au Japon, marqué par des éditions spéciales de journaux, des démonstrations de calligraphie et des festivités.

Un autre mot qui a marqué l'année est "keikaku unkyu" (annulation programmée) utilisé pour la suspension du trafic ferroviaire à l'approche du très puissant typhon Hagibis en octobre.

Un engouement pour les boissons au tapioca a créé le mot "tapiru", qui combine tapioca et "suru" (faire).

A la fin de chaque année, le Japon choisit les mots et le kanji (caractère chinois) qui représenteront le mieux l'année écoulée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.