Insolite

Nord : la chanteuse Sloane a découvert un drôle d’animal dans sa propriété

Après avoir été alertée plusieurs fois par sa mère, la célébrité des années 80 est tombée sur un serval dans les écuries de sa propriété située Bruay-sur-l’Escaut (à proximité de Valenciennes), rapporte La Voix du Nord.

Improbable rencontre pour la co-interprète du mythique "Besoin de rien, envie de toi", samedi 23 juillet. Après avoir été alertée par sa mère à plusieurs reprises au sujet de la présence d’un félin dans son jardin, c’est dans les stalles vides de son écurie qu’elle est tombée nez-à-nez avec… un serval, raconte La Voix du Nord. "Depuis deux jours, mes chiens étaient très énervés. Hanoï aboyait constamment – même la nuit ! – alors qu’il ne le fait jamais pour rien", s’est ainsi souvenue celle qui s’appelle Chantal Richard à l’état civil.

"Une sorte de lynx avec de grandes oreilles"

Après une énième mise en garde de sa mère qui lui a indiqué avoir "vu une sorte de lynx avec de grandes oreilles" dans la matinée de samedi, elle finit par contacter la police municipale qui lui conseille de reprendre contact dès lors qu’elle recroiserait l’animal. "À 9 h 30, on l’a retrouvé endormi dans les boxes vides des chevaux", précise-t-elle. Probablement effrayé, le félin détale avant de trouver refuge dans un arbre, à une dizaine de mètres du sol.

Sur place, sapeurs-pompiers, policiers municipaux, équipes cynophiles et un sapeur vétérinaire ont débarqué. En les attendant, Hanoï, le chien de la chanteuse, montait la garde sous l’arbre dans lequel se trouvait le félin. Le sapeur expert a anesthésié l’animal avant que celui-ci ne se réveille en fin d’après-midi dans une structure d’accueil temporaire où il a été nourri. D’après les premières observations, ce serval est une femelle.

Mais il est assez compliqué de savoir d’où elle vient, d’autant plus qu’il est interdit de posséder un tel animal sauvage, classé comme dangereux, sans certificat de capacité et autorisation préfectorale. Dans la région, les services de l’OFB tombent de plus en plus régulièrement sur de tels animaux. Actuellement cloîtré dans une structure temporaire, le serval femelle devrait intégrer rapidement un établissement plus pérenne.

publié le 23 juillet à 09h20, Nathan Hallegot, 6Medias

Liens commerciaux