Mémoire d'écran : la fièvre acheteuse de décembre

Mémoire d'écran : la fièvre acheteuse de décembre©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le lundi 18 décembre 2017 à 18h23

Non, les Français ne se sont pas toujours rués dans les magasins durant la période de Noël. Et les cadeaux à la pelle n'ont pas toujours été le symbole de la magie de Noël. En 1945 par exemple, il était difficile d'acheter puisqu'il n'y avait presque rien à vendre. La frénésie de Noël naît dans les années 60.

Les temples de la consommation

Les rêves d'enfants ont été nourris par les temples de la consommation qu'étaient les grands magasins. Et puis avec le temps, on a commencé à parler prix, car la modernité des jouets venus d'ailleurs coûte cher. Mais malgré le premier choc pétrolier en 1973, les ventes de Noël s'envolent (+ 25 %) et ce sont parfois les enfants eux-mêmes qui tentent de ramener les parents à la raison. La crise est toujours présente dans les…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Mémoire d'écran : la fièvre acheteuse de décembre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]