Maltraitance animale : "Seules des images permettent des procès", estime le député Olivier Falorni

Maltraitance animale : "Seules des images permettent des procès", estime le député Olivier Falorni©THOMAS PADILLA / MAXPPP

franceinfo, publié le lundi 17 septembre 2018 à 20h14

"Seules des images permettent des procès", a souligné lundi 17 septembre sur franceinfo le député de Charente-Maritime Olivier Falorni, alors que s'est ouvert à Pau le procès des employés et de l'ancien directeur de l'abattoir de Mauléon, où l'association L214 avait filmé, en mars 2016, des animaux maltraités. Après ces images choc, Olivier Falorni a présidé une commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs, et a porté une proposition de loi pour rendre obligatoire la vidéosurveillance dans les abattoirs, qui n'a jamais été définitivement adoptée.

Le projet de loi sur l'agriculture et l'alimentation, examiné en seconde lecture à l'Assemblée, prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs volontaires. Pour Olivier Falorni, "c'est un

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.