Le fragile écosystème des îles Galápagos entre touristes et espèces vulnérables

Le fragile écosystème des îles Galápagos entre touristes et espèces vulnérables©BRUT

franceinfo, publié le vendredi 09 février 2018 à 17h39

Avec leurs plages de sable blanc et leurs eaux turquoises, les îles équatoriennes de l'archipel Galápagos attirent les touristes du monde entier. Leur impact environnemental, menaçant les milliers d'espèces qui y vivent, interpelle au plus haut point les autorités équatoriennes.

Maximum supportable
 Parmi les 9 000 espèces présentes sur l'archipel, plusieurs sont "vulnérables", comme les tortues géantes ou les iguanes terrestres. Avec 245 000 visiteurs par an, l'archipel équatorien aurait atteint le maximum supportable, qu'il faudrait plafonner.

Nous aimerions développer davantage un type de tourisme beaucoup plus lent, axé sur l'expérience.

Walter Bustos, directeur du Parc national des Galápagos

Walter Bustos, directeur du Parc national des Galápagos, disait d'un ton…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Le fragile écosystème des îles Galápagos entre touristes et espèces vulnérables
  • avatar
    Oyonas  (privé) -

    Des plages aux Galápagos ? alors que l'abord des rives est constitué de rochers volcaniques !
    cela voudrait donc dire qu'ils ont été arasés . Cela voudrait donc dire aussi que cela été accepté afin de recevoir du tourisme ? Le seul sanctuaire du monde animal a donc été sacrifié au nom du fric . A pleurer .

    D'aprés ce que j'ai lu, les plages ne sont pas destinées à bronzer...par contre on fait venir un lot quantifié de touristes chaque année pour y voir les merveilles naturelles et animales. pour permettre de rentrer des devises qui servent à l'entretien du parc...attention bien sur que ces entrées ne soient pas nuisibles à la faune...il faut savoir gérer un peu d'arrivages mais pas trop...

    Bonjour Marie,
    c'est lamentable, tous ces gens friqués détruisent toute la beauté de la nature et ce monde animal que nous devrions avoir la sagesse de protéger coute que coute ...

    avatar
    Oyonas  (privé) -

    Bienvenu à bord Perier , ces plages sont artificielles , il a fallu pour cela éliminer les rochers volcaniques les bordant , honte à l'Equateur .

    avatar
    Oyonas  (privé) -

    Pour moi lamarseillaise, il n'est pas question de gens friqués ou pas , mais de la lamentable lâcheté des autorités équatoriennes , je cite

    29 juil. 2010 - Le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco a décidé de retirer les îles des Galapagos de la liste des sites en péril sur laquelle elles figuraient depuis 2007, reconnaissant ainsi les efforts de protection faits par l'Equateur.
    On en voit les résultats !

    avatar
    Fidgi  (privé) -

    Marie,
    Je suis d'accord, mais la lâcheté est partout regardez chez nous ! ce qui me hérisse ce sont ces gens qui recherchent
    la nature et qui ne peuvent se passer de clim. piscine à débordement, traiteur 3 étoiles ect .... donc pour satisfaire
    ces riches clients on détruit TOUT on pollue TOUT et ce sont EUX qui nous donnent des leçons sur l'écologie et le respect
    de la nature , on devient dingues.
    bonne soirée à vous amitié - Clarisse -

    avatar
    Oyonas  (privé) -

    Je me refuse Clarisse de rentrer dans l'acrimonie systématique contre les bobosnantis ,
    vous avez raison en disant que toute richesse doit être partagée , mais sachant que ce n'est pas possible la seule solution serait donc la dictature , chacun à sa place n'est ce pas ? mais justement cette dictature est aussi discutable et nous aurions encore de bonnes raisons de nous révolter
    Il m'est égal que des gens soient riches , c'est aux Etats de ne pas leur apporter le pouvoir de tout exploiter pour leur bien être .
    Et pour en revenir aux Galápagos , des structures d'accueil modernes sont impossible pour des raisons techniques , et grâce à vous, j'ai décidé de regarder ce qu'elles sont devenues , je m'y refusais , et j'ai vu qu'elles ont été transformées en un cirque pitoyable .
    Décidément l'homme est un destructeur , qu'il soit riche ou pauvre comme les roms par exemple , à leur manière .
    Hurler après les riches c'est se détruire , je préfère regarder ce qui est beau, c'est mieux pour le moral .
    Bonne journée à vous .

    avatar
    Oyonas  (privé) -

    "
    L'argent est préférable à la pauvreté, ne serait-ce que pour des raisons financières. t'aurait répondu Woody Allen . Bonne soirée à toi

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]