Le Covid en canette: Wuhan raconte son épidémie dans une bière

Chargement en cours
Wang Fan, créateur de la bière "Couage Wuhan!",  le 20 novembre 2020 à Wuhan, en Chine
Wang Fan, créateur de la bière "Couage Wuhan!", le 20 novembre 2020 à Wuhan, en Chine
1/4
© AFP, Hector RETAMAL

, publié le jeudi 03 décembre 2020 à 10h41

"C'était pour raconter notre histoire": patron d'une micro-brasserie de Wuhan, Wang Fan a créé une bière baptisée "Courage Wuhan!" pour commémorer les 76 jours de confinement qui ont frappé la ville chinoise berceau du Covid.

Figure réputée dans le milieu florissant des brasseurs artisanaux en Chine, l'homme de 36 ans est natif de la métropole de 11 millions d'habitants, située au centre du pays et désormais connue dans le monde entier. 

Fondateur en 2013 de la "Brasserie n°18" et propriétaire de quatre bars, Wang Fan explique que ses affaires ont failli péricliter durant le verrouillage de Wuhan (23 janvier-8 avril).

La vie a depuis repris son cours dans la ville, où le coronavirus avait été détecté pour la première fois en décembre 2019 avant d'y faire officiellement quelque 4.000 morts. Mais les cicatrices demeurent.

Le confinement était d'autant plus traumatisant pour les Wuhanais qu'ils étaient plongés dans l'inconnu, face à un virus dont les scientifiques ignoraient alors presque tout.

C'est à cette époque qu'a germé dans l'esprit de Wang Fan et son équipe l'idée d'une nouvelle bière: la "Wuhan Jia Hazi You!" ("Courage Wuhan!"), finalement lancée en avril sous forme d'une canette de 33 cl.

- Thé et coco -

De couleur grise avec des dessins colorés d'arbres en fleurs typiquement chinois, ce produit était une manière de "raconter aux gens notre histoire", explique le patron.

Particularité: l'étiquette dispose d'une languette qui permet de dérouler une longue chronologie illustrée racontant le confinement de Wuhan.

Les photos en noir et blanc montrent des soignants en combinaison intégrale, des volontaires masqués ou encore un pont désert enjambant le Yangtsé.

"Courage Wuhan!" est une bière sucrée, inspirée par les fleurs de cerisiers qui donnent à la ville des teintes rosées lorsqu'elles éclosent au printemps.

La "Brasserie n°18", souvent récompensée pour ses bières, est à l'avant-garde de la scène nationale, avec des breuvages qui incorporent des éléments propres à Wuhan et à la Chine.

Certains sont fabriqués avec des graines de sésame noir, des feuilles de thé ou des noix de coco.

- "La catastrophe" -

Le Covid-19 est désormais quasiment éradiqué de Chine, grâce aux quarantaines, aux dépistages massifs, au suivi de la population et au port généralisé du masque.

L'épidémie a toutefois durement frappé les affaires de la "Brasserie n°18", contrainte durant le confinement de jeter près de 12.000 litres de bière stockée dans ses cuves.

"C'était la catastrophe. On a failli couler. Tous nos établissements étaient fermés pendant plus de trois mois", se remémore Wang Fan.

La vie a repris son cours très progressivement après la levée du confinement. Mais l'été a été synonyme de forte reprise pour les bars de la ville.

Toutes les 100.000 canettes de "Courage Wuhan!" ont désormais trouvé preneurs.

"Elles sont parties vite au final, parce que tout le monde voulait aider Wuhan d'une manière ou d'une autre", explique Wang Fan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.