L'Elysée élargit sa gamme de produits dérivés au savon et au parapluie

L'Elysée élargit sa gamme de produits dérivés au savon et au parapluie
La boutique des produits de l'Élysée dans la cour principale du palais, à la veille des Journées du Patrimoine, dont la 36e édition a lieu les 21 et 22 septembre 2019.

AFP, publié le vendredi 20 septembre 2019 à 15h54

Après les montres et les mugs, voici les savons de Marseille, les parapluies et les chocolats : l'Élysée élargit, à l'occasion des Journées du patrimoine, sa gamme de produits dérivés, dont une partie des gains va à la rénovation du palais présidentiel.

Un an après le lancement de la marque "Élysée - Présidence de la République", 38.500 produits ont été vendus pour un chiffre d'affaires d'un million d'euros, dont environ un tiers a été réalisé durant les Journées du patrimoine et le reste sur la boutique en ligne, a indiqué vendredi l'Elysée.

Jugeant ce résultat "très encourageant", la présidence a ainsi récolté 100.000 euros pour les projets de rénovation de l'Élysée et des autres propriétés présidentielles.

Les trois produits les plus vendus ont été la montre tricolore Lip, vendue 169 euros, le mug Élysée (24,90 euros) et le protège-passeport en cuir (35 euros).

Aux 80 produits "made in France" existants s'ajoutent désormais dix nouveaux, dont les jouets en bois de Vilac, le savon de Marseille de Marius Fabre, les chocolats d'Alain Ducasse, les parapluies du Véritable Cherbourg et une série de timbres La Poste sur les métiers de restauration du patrimoine.

"C'est un soutien concret aux entreprises partenaires qui produisent en France et créent de l'emploi sur nos territoires", souligne l'Élysée, qui précise que la boutique "ne coûte rien aux contribuables".

La présidence espère augmenter le chiffre d'affaires en proposant les produits dans un grand magasin parisien fréquenté par les touristes et en développant le site en anglais.

En outre, à l'occasion des Journées du patrimoine, 20.000 personnes sont attendues pour visiter le palais présidentiel, qui a pour la première fois lancé des pré-inscriptions pour éviter de longues files d'attente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.