Johnson défié dans les urnes par "Tête de seau" et "Face de poubelle"

Johnson défié dans les urnes par "Tête de seau" et "Face de poubelle"
Lord Buckethead, "Tête de seau" en français, attend les résultats des élections avec d'autres candidats, à Maidenhead au Royaume-Uni le 9 juin 2017

, publié le vendredi 15 novembre 2019 à 14h44

La concurrence s'annonce rude pour le Premier ministre Boris Johnson dans les urnes, défié dans sa circonscription par un jeune travailliste très actif mais aussi par des personnages extravagants comme Lord "Tête de seau" et le comte "Face de Poubelle".

Il ne s'agit pas d'un livre pour enfants mais bien de la liste officielle des candidats de la circonscription d'Uxbridge, à l'ouest de Londres, pour les législatives anticipées du 12 décembre.

Lord Buckethead ("Tête de seau") qui se présente comme "le plus grand espoir pour l'avenir de l'humanité" est un personnage coutumier des élections britanniques affrontant des chefs du gouvernement depuis 1987.

Il y a deux ans, il avait affronté Theresa May et était arrivé septième, obtenant 249 voix. Cette fois il affronte son successeur à Downing Street, le conservateur Boris Johnson.

Poussant encore plus loin l'absurdité cette année, il ne sera pas le seul candidat loufoque: il affrontera aussi le comte Binface ("Face de poubelle"), listé comme "indépendant" et autoproclamé "guerrier de l'espace intergalactique". 

Sur son compte Twitter, ce dernier pose vêtu d'un déguisement digne d'un épisode de la saga Star Wars. Il assure être l'acteur qui s'était présenté en 2017 sous le personnage de Lord Buckethead mais explique qu'il a dû céder son personnage et changer de nom pour des raisons de copyright.

Troisième candidat insolite pour compléter la liste: Yace Yogenstein, "seigneur du temps interplanétaire".

Toutefois, le rival le plus sérieux qu'affrontera Boris Johnson est le jeune candidat travailliste Ali Milani, 25 ans. Très actif sur le terrain comme sur les réseaux sociaux, ce Britannique d'origine iranienne compte bien chasser Boris Johnson de son siège de député. 

Lors de la dernière élection, Boris Johnson l'avait remporté avec une majorité de 5.000 voix seulement.

La publication des listes de candidats lors de ces législatives anticipées, destinées à renouveler le Parlement pour tenter de sortir de l'impasse provoquée par la sortie de l'Union européenne, a révélé une autre surprise: un candidat du Parti du Brexit vit en Australie - à 14.000 kilomètres de la circonscription qu'il vise.

Ce candidat, Ed Punchard, réalisateur de documentaires, vit à Fremantle, près de Perth dans l'ouest de l'Australie mais est originaire du Devon, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Il a confié à un journal local qu'il comptait acheter une maison dans sa circonscription s'il est élu le 12 décembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.