Finistère : un mollusque vieux de 500 ans découvert sur une plage ?

Finistère : un mollusque vieux de 500 ans découvert sur une plage ?
L'embouchure de l'Aber Benoît photographiée en mai 2017.

, publié le mercredi 07 mars 2018 à 11h40

Un mollusque rare a été retrouvé il y a quelques jours sur les côtes du Finistère. Selon les spécialistes, il pourrait avoir plus de 500 ans.

Ce mollusque, l'Arctica Islandica, est plus habitué aux eaux froides et profondes du nord de l'Atlantique mais on en retrouve parfois sur les côtes britanniques et françaises.

Ce spécimen, mesurant 9,4 cm, a été retrouvé lors d'une pêche à la palourde sur les bords de l'Aber-Benoît, fleuve côtier du Nord-Finistère.

"Il a dû être dragué en Manche, le long de la côte nord de la Bretagne et retomber accidentellement à cet endroit où il n'a pas survécu dans très peu d'eau", avance Alain Lecompte, ce passionné de coquillages qui a découvert l'Arctica Islandica, autrement dénommé "Quahog nordique", "praire d'Islande", "clam d'Islande" ou encore "Cyprine".



"D'après mes estimations, ce coquillage pourrait approcher les 580 ans, ce qui en ferait l'un des plus vieux spécimens jamais découverts", a-t-il expliqué au Télégramme. En 2007, une équipe de scientifiques s'est passionnée pour un de ces coquillages pêchés au large de l'Islande. Une première fois estimé à 400 ans, son âge a finalement été porté à 507 ans. Le mollusque a été surnommé "Ming", en référence à la dynastie chinoise qui régnait à sa naissance.

L'Arctica Islandica, retrouvé sur la plage de l'Aber-Benoît, a été confié aux spécialistes de l'Université de Bretagne occidentale. Les chercheurs seront chargés de l'authentifier et de tenter d'évaluer sa longévité exacte, précise le quotidien régional. La durée de vie de ses cousins (palourdes, praires, vernis...) oscille entre 10 et 20 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.