Envie d'un tapis roulant à bagages ? Un terminal d'Heathrow aux enchères

Envie d'un tapis roulant à bagages ? Un terminal d'Heathrow aux enchères

Un jeune homme attend sur un tapis roulant à bagages dans l'aéroport de Sydney en Australie, le 10 octobre 2011

AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 14h18

Un large panneau des douanes "rien à déclarer", un escalator ou un tapis roulant à bagages, voici quelques uns des lots qui seront mis aux enchères dans le cadre du démantèlement de l'ancien Terminal 1 de l'aéroport londonien d'Heathrow.

Plus de 200 lots seront proposés au public à partir du 21 avril pour cette vente inédite, qui comprend également des bureaux de contrôle des passeports, des ascenseurs ou des œuvres commandées par l'aéroport au peintre polonais et ancien pilote de la Royal Air Force Stefan Knapp.

"Une vente comme celle-ci, incluant tout le contenu et l'infrastructure d'un grand terminal aéroportuaire, est sans précédent", a souligné Daniel Gray, l'un des dirigeants de CA Global Partners, qui organise ces enchères dans un hôtel à proximité d'Heathrow.

"Certains de ces objets ont une grande valeur historique, ils pourraient être utilisés comme meubles dans des boîtes de nuit, ou d'autres lieux de ce genre", a-t-il ajouté, s'attendant à ce que la vente suscite "beaucoup d'intérêt". Il estime que certains aéroports de petite taille pourraient également chercher à acquérir des lots.

Mis en service en 1968, et inauguré l'année suivante par la reine Elisabeth II, le Terminal 1 d'Heathrow a fermé en 2015 pour permettre le réaménagement de l'aéroport, le plus fréquenté d'Europe avec plus de 67 millions de passagers annuels. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.