En Inde, Staline pourrait accéder au pouvoir

En Inde, Staline pourrait accéder au pouvoir
MK Stalin s'adressant à la presse le 14 mars 2021 à Chennai en Inde

publié le vendredi 30 avril 2021 à 15h53

Un homme politique portant le nom du dictateur soviétique Joseph Staline est sur le point de remporter l'élection dans l'Etat du Tamil Nadu dans le sud de l'Inde.

Selon des sondages de sortie des urnes vendredi, le parti Dravida Munnetra Kazhagam (DMK) de M.K. Stalin aurait largement remporté les élections dans cet Etat.

M. Karunanidhi, un homme politique de gauche qui a été à quatre reprises ministre en chef de cet Etat, avait nommé son fils en hommage au dirigeant communiste.

Né quelques jours avant la mort de Joseph Staline en 1953, le Staline indien --un partisan convaincu de la démocratie-- avait reconnu dans une interview en 2019 à un journal que son nom lui avait causé des désagréments en Russie.

"Dès que j'ai atterri dans un aéroport russe, et qu'on m'a demandé mon nom, beaucoup de gens ont commencé à me regarder", a-t-il raconté au Times of India.

"Lors du contrôle de mon passeport, les fonctionnaires m'ont posé plusieurs questions avant de m'autoriser à entrer", a-t-il déclaré. "Beaucoup de gens en Russie n'aimaient pas Joseph Staline".

Les résultats des élections au Tamil Nadu doivent être annoncés dimanche, ainsi que ceux de plusieurs autres États, dont le Kerala, l'Assam et surtout le Bengale occidental, dans l'est de l'Inde.

Une première victoire au Bengale occidental du parti nationaliste hindou du Premier ministre indien Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party (BJP), constituerait une consécration majeure pour le chef du gouvernement.

M. Modi et son proche collaborateur Amit Shah ont activement fait campagne dans cet Etat, en organisant des dizaines de rassemblements réunissant parfois des centaines de milliers de personnes.

Les rassemblements des partis en campagne ont été partiellement rendus responsables de l'explosion des cas de contamination au coronavirus en Inde.

Les sondages de sortie des urnes au Bengale occidental ne pouvaient pas départager vendredi le BJP et son principal adversaire, le Trinamool Congress (TMC) de Mamata Banerjee.

Mais le parti du Premier ministre devrait conserver le pouvoir dans l'Assam.

Au Kerala (sud), où le BJP n'a jusqu'à présent joué qu'un rôle mineur, une alliance de gauche devrait conserver le pouvoir grâce à une victoire confortable sur une coalition dirigée par le Congrès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.