En Bretagne, une mairie ferme par solidarité avec une employée harcelée

En Bretagne, une mairie ferme par solidarité avec une employée harcelée

Le maire de l'Île de Batz, Guy Cabioch, est très remonté contre la conseillère de l'opposition Anne Diraison qui aurait «malmené verbalement» depuis des mois, une employée de mairie. 

Le Parisien, publié le vendredi 06 avril 2018 à 12h36

Guy Cabioch, maire de l'Île de Batz depuis 1995, a décidé de fermer les portes de sa mairie par solidarité avec une employée de mairie ,«malmenée verbalement» depuis des mois par une élu de l'opposition. Une plainte a été déposée contre cette dernière.

Rien ne va plus sur l'Île de Batz, notamment entre le maire, Guy Cabioch, à ce poste depuis 1995 (et élu à la municipalité depuis 1977) et Anne Diraison, l'une des conseillères de l'opposition. Cette dernière aurait «depuis des mois [...] malmené verbalement» une employée de mairie. Une scène houleuse se serait produite, la semaine dernière, poussant la secrétaire en question à déposer plainte pour harcèlement auprès des gendarmes.

 

«J'ai assisté à tout, et j'ai moi-même été entendu comme témoin», atteste Guy Cabioch. «J'ai cru qu'elle allait en venir aux mains. Je ne peux pas supporter que l'on puisse maltraiter de la sorte nos salariés.» Anne Diraison, commerçante depuis son arrivée sur l'île «aux alentours de 2014 », avait décidé de s'investir dans la commune. «Elle est très compétente, ajoute le maire, soutien LREM aux dernières élections. Elle est plutôt militante socialiste et à sa place au sein de l'opposition. Mais son acharnement à demander de contrôler toute la paperasse possible et imaginable et à s'attaquer aux autres est inacceptable.»

 

Par solidarité, l'accueil de la mairie est fermé au public. «J'assume mon choix, conclut Guy Cabioch. La préfecture est au courant. Nous attendons que l'Etat ou la justice interviennent.»

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.