Elle crée une page Facebook pour retrouver un "bel inconnu" rencontré dans le train

Elle crée une page Facebook pour retrouver un "bel inconnu" rencontré dans le train
Gare Montparnasse, le 10 décembre 2017.

publié le vendredi 17 mai 2019 à 17h43

Sandrine, 34 ans, a eu le coup de foudre le 12 avril dernier dans le train Paris-Toulon. Après avoir laissé passer sa chance, elle tente de le retrouver grâce aux réseaux sociaux. 

Peut-être plus efficace qu'une bouteille jetée à la mer, Sandrine a lancé une page Facebook pour retrouver l'homme pour lequel elle a eu un coup de foudre.

Elle s'intitule : "Recherche l'homme du OUIGO 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04" et a été créée le lendemain de ce rendez-vous manqué. 

Durant tout le trajet, la jeune femme de 34 ans, mais à qui donne "généralement 10 de moins", et l'inconnu "grand et mince", ont "échangé de nombreux regards, (qu'ils ont) souvent laissés se fuir, réussissant parfois à les laisser se soutenir". "En quittant le train à Toulon, tu es passé à côté de mon fauteuil et nous nous sommes enfin souri. Ça, tu ne peux pas le savoir, mais plusieurs minutes - plusieurs minutes de trop - après ton départ, je me suis décidée à sortir du train et à regarder sur le quai si je te voyais, si je pouvais encore te retenir. Tu n'étais plus là", regrette-t-elle.




"Si tu te reconnais et que tu partages avec moi l'envie de découvrir qui se trouve derrière ces regards, je te propose de m'envoyer un message en privé", écrit-elle. 

Un message qui avait été partagé près de 6.000 fois et "liké" plus de 2.500 fois vendredi 17 mai, mais qui n'a malheureusement encore rien donné. "Pour répondre à la question qui revient souvent : non, je ne l'ai pas encore retrouvé... J'aimerais le retrouver, cependant, avec le temps qui passe, j'avoue y croire un peu moins...", a-t-elle expliqué sur Facebook le 15 mai dernier. Même si elle a reçu beaucoup de réponses. "Une personne a tenté de se faire passer pour lui. D'autres hommes tentent leur chance aussi, mais c'est mort, forcément", a-t-elle confié à Var-Matin.


Elle espère néanmoins beaucoup de la reprise de l'information par plusieurs médias.  
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.