Ejectée de Miss Monde, l'ex-Miss Ukraine porte plainte pour discrimination

Ejectée de Miss Monde, l'ex-Miss Ukraine porte plainte pour discrimination
Les candidates du concours Miss Monde, à Londres le 21 novembre 2019, qui aura lieu le 14 décembre

, publié le lundi 02 décembre 2019 à 23h27

Une ancienne Miss Ukraine, qui assure avoir été exclue du concours de "Miss Monde" car elle est mère et divorcée, a annoncé lundi qu'elle attaquait en justice les organisateurs du concours de beauté pour discrimination devant un tribunal londonien.

"Nous demandons le changement des règles" de Miss Monde, a affirmé sur son compte Instagram Veronika Didoussenko, 24 ans, après avoir lancé une campagne sur les réseaux sociaux avec le mot-clé "#righttobeamother" ("droit d'être mère").

"La raison pour laquelle je n'ai pas été autorisée à participer à Miss Monde après avoir remporté le titre Miss Ukraine, c'est que j'avais été mariée et que j'avais un enfant", affirme Mme Didoussenko, gagnante du concours ukrainienne en 2018 et mère d'un garçon de cinq ans.

Elle affirme que selon une loi britannique, "la politique de participation de Miss Monde est discriminatoire pour plusieurs motifs, notamment le statut matrimonial, la grossesse et la maternité". 

Selon les règles du concours de Miss Monde, les participantes ne doivent pas avoir été mariées et ne peuvent pas avoir d'enfants. Veronika Didoussenko s'était déjà vue retirer sa couronne de Miss Ukraine pour les mêmes raisons.

"Je ne veux pas qu'on me rende la couronne", affirmait-elle sur Instagram dimanche. "Je voudrais voir Miss Monde et les autres concours de beauté internationaux, qui semblent être coincés au Moyen Âge, lever toutes les restrictions afin de devenir véritablement représentatifs de toutes les femmes".

Les organisateurs du concours de Miss Monde n'avaient pas réagi lundi après-midi. La finale du concours doit se dérouler à Londres le 14 décembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.