Des traces ADN d'un braconnier retrouvées dans le ventre d'un crocodile

Des traces ADN d'un braconnier retrouvées dans le ventre d'un crocodile

Un crocodile du Parc du Belvédère à Tunis, le 2 mars 2017 (image d'illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 22 avril 2017 à 17h25

Plusieurs crocodiles ont été abattus par les forces de l'ordre du Zimbabwe, après la disparition d'un braconnier. Les prélèvements effectués sur les animaux ont révélé que des restes de l'ADN de Scott Van Zyl se trouvaient dans l'estomac de l'un des reptiles, selon une information de la BBC.



Les tests sont formels. Scott Van Zyl, chasseur originaire d'Afrique du Sud, a bien été tué dans une attaque de crocodile. L'homme qui vivait du braconnage avait disparu à la mi-avril alors qu'il chassait près de la frontière entre son pays et le Zimbabwe. Tout concordait pour laisser penser que l'homme avait été happé par un des nombreux reptiles qui rodent dans les environs. Des empreintes de pas lui appartenant avaient été relevées sur les berges du fleuve Limpopo. Son sac à dos, abandonné, avait aussi été retrouvé, selon la BBC.




Une fois la disparition signalée, les autorités ont autorisé l'abattage de trois crocodiles. "Dans l'un d'eux, se trouvaient les restes de Scott Van Zyl", a déclaré Sakkie Louwrens, directeur d'une association de lutte contre le braconnage, à la BBC. Il s'agit de la quatrième attaque mortelle de crocodile recensée au Zimbabwe depuis le début de l'année.
 
94 commentaires - Des traces ADN d'un braconnier retrouvées dans le ventre d'un crocodile
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]