Dans l'Essonne, les gendarmes offrent des consoles volées aux enfants malades

Dans l'Essonne, les gendarmes offrent des consoles volées aux enfants malades
Un jeune homme joue sur une console vidéo, le 5 novembre 2017 à Paris

, publié le samedi 15 décembre 2018 à 10h30

Les consoles, saisies lors d'une perquisition, étaient destinées à la destruction mais les forces de l'ordre ont préféré en faire un meilleur usage. Les gendarmes les ont distribuées à des enfants hospitalisés, rapporte Le Parisien.

Le Père Noël est passé un peu plus tôt que prévu dans les couloirs du centre hospitalier de Corbeil-Essonnes et avait troqué le costume rouge et la longue barbe pour un uniforme de gendarme.

Mercredi 12 décembre, deux membres de la gendarmerie sont arrivés à l'hôpital avec de précieux cadeaux sous le bras : quatre consoles de jeu vidéo. Les PlayStation 4, encore dans leur emballage, avaient été volées puis saisies par les forces de l'ordre lors d'une perquisition au domicile de l'homme soupçonné du vol.

Personne n'avait remarqué leur disparition

Dans un premier temps, les gendarmes avaient cherché à rendre les machines à leur propriétaire légitime mais ni le vendeur, ni le fabricant Sony n'avait remarqué la disparition des consoles. Personne n'ayant porté plainte, les militaires ne savaient donc pas à qui rapporter les objets. "Ces consoles devaient partir à la destruction, explique le gendarme. Comme on est déjà venus avec des gardés à vue j'ai pensé à l'hôpital, et ils m'ont dit que ça les intéressait", a raconté au Parisien le gendarme à l'origine de la bonne action.



Jusqu'à Noël dernier, l'hôpital de Corbeil-Essonnes distribuait des cadeaux à ses petits pensionnaires grâce à un partenariat avec un magasin de jouets, mais l'enseigne a mis la clef sous la porte cette année. Le personnel hospitalier a donc lancé un appel à la générosité. C'est ainsi que les gendarmes ont eu l'idée de faire don des quatre consoles, d'une valeur de 200 euros chacune.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.