Côtes-d'Armor : le conducteur d'un TGV oublie l'arrêt à Lamballe

Côtes-d'Armor : le conducteur d'un TGV oublie l'arrêt à Lamballe
Un TGV (illustration)

, publié le mardi 31 juillet 2018 à 13h50

OUPS - 69 passagers du TGV Paris-Lannion ont vu passer leur arrêt sous leurs yeux, sans pouvoir descendre, dimanche 29 juillet.

Quelques jours après un incendie près de la gare Montparnasse qui a semé la pagaille dans la circulation des trains à destination du sud-ouest de l'Hexagone, un TGV faisant la liaison entre Paris et Lannion (Côtes-d'Armor) a également connu un "accroc", de bien moindre envergure. Cette fois, aucune défaillance technique n'est en cause.

La rame n'a pas marqué l'arrêt à la gare de Lamballe, à cause d'une erreur humaine.

Le conducteur du train a simplement omis de s'arrêter dans la petite commune costarmoricaine, laissant les 69 passagers supposés descendre en gare regarder impuissants le quai défiler sous leurs yeux.

"Une ou deux fois dans l'année"

"Il ne s'agit pas d'une défaillance technique, mais bien d'un oubli, a confirmé la SNCF à Franceinfo, qui a rapporté l'information lundi 30 juillet. "Cela se produit peut-être une ou deux fois dans l'année, sur les lignes où certaines gares ne sont pas systématiquement desservies", explique la compagnie ferroviaire. Face à l'impossibilité de faire demi-tour, la rame a filé vers son prochain arrêt, Saint-Brieuc, situé à une vingtaine de kilomètres plus à l'ouest.


Les passagers "oubliés" ont été ramenés à bon port via un train qui repartait en direction de Paris. "Il serait contre-productif d'arrêter le TGV au milieu de nulle part, sans pouvoir faire demi-tour, justifie la SNCF. Le mieux est encore de continuer jusqu'à l'arrêt suivant", a justifié la SNCF.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.