Coincé par la douane à l'aéroport de New York avec 35 pinsons vivants sur lui

Coincé par la douane à l'aéroport de New York avec 35 pinsons vivants sur lui
Un pinson au Capitole, en décembre 2007

publié le mardi 27 avril 2021 à 23h52

Des douaniers de l'aéroport JFK de New York ont découvert 35 pinsons vivants cachés sur un homme arrivé de Guyana, qui espérait 3.000 dollars du transport de ces volatiles utilisés pour des compétitions de chant, a indiqué mardi le bureau du procureur fédéral de Brooklyn.

Une fouille a révélé que l'homme portait de petits étuis cylindriques fermés par un grillage pour laisser les oiseaux respirer, selon des photos publiées. Il en avait une dizaine fixés à la doublure de sa veste et le reste enroulé autour de ses chevilles.

Interrogé, le suspect a expliqué qu'un contact lui avait offert 3.000 dollars pour transporter les pinsons, dont 500 avant d'embarquer à Georgetown, la capitale du Guyana. Il devait recevoir le solde à la livraison, aux Etats-Unis.

Les pinsons sont prisés pour leur chant, à la fois joyeux et mélodieux. Des compétitions de chant ont régulièrement lieu dans des parcs des quartiers new-yorkais de Queens et de Brooklyn, et font l'objet de paris.

Selon le témoignage d'un agent du service fédéral des animaux sauvages et des poissons, cité dans le document publié mardi, un pinson vainqueur de plusieurs compétitions peut se négocier plus de 10.000 dollars.

Il existe des pinsons aux Etats-Unis mais certains spécimens nés au Guyana sont très demandés car leur chant est considéré comme l'un des meilleurs.

L'homme interpellé a été présenté mardi à un juge fédéral, qui l'a remis en liberté moyennant le versement d'une caution de 25.000 dollars.

Selon un rapport du bureau des Nations unies sur la drogue et le crime (UNODC), quelque 20.762 saisies d'animaux sauvages ont été effectuées en 2017 dans le monde, dernier chiffre global disponible.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.