Insolite

Cauchemar à l’arrivée : un vol entre la Suisse et l’Espagne décolle… sans aucun bagage

Samedi 9 septembre, un vol Zurich-Bilbao, exploité par la compagnie aérienne Edelweiss, a décollé sans n’avoir chargé aucun bagage en soute. Le manque de personnel est pointé du doigt, indique le média suisse Blick.

Arriver à bon port, sans bagages. C’est la mésaventure qu’ont connue de nombreux passagers d’un vol reliant Zurich à Bilbao, samedi 9 septembre, rapporte le média suisse Blick. Pire encore, les voyageurs ont attendu plus de deux heures devant le tapis roulant avant d’apprendre que leurs affaires étaient restées en Suisse.

Selon, Kavin Ampalam, porte-parole de la compagnie Swiss, qui avait affrété l’avion pour la compagnie Edelweiss, ce manquement est dû à "un manque de personnel au sol". Seulement, pour que l’avion puisse effectuer un vol retour vers Zurich dans la même soirée "avant l'arrêt des vols de nuit", il a été décidé que l’appareil pourrait tout de même décoller sans attendre l’acheminement des bagages.

Un précédent similaire début août

La situation a provoqué la colère des passagers, furieux de ne pas avoir été prévenus avant le décollage et encore moins une fois arrivés en Espagne, où ils n’ont donc pas été directement informés par le personnel de l’aéroport de Bilbao. "Je trouve cela tout simplement scandaleux de gâcher ainsi sciemment les vacances des gens. Ce manque de transmission des informations a forcément dû être décidé en connaissance de cause !", s’est indigné un passager auprès de Blick. De son côté, Kavin Ampalam a expliqué qu’il ne savait pas encore avec certitude si les passagers avaient été prévenus ou non.

Une scène similaire s’est déroulée début août, lors d’un vol Air Caraïbes entre Paris Orly et la Martinique. En raison d’une panne informatique, les bagages n’avaient pas pu être triés, contraignant l’avion à décoller sans eux. Ce n’est qu’une fois arrivés à l’aéroport Aimé Césaire, situé au Lamentin, que les passagers avaient été informés, expliquait alors Outre-Mer La 1ère.

publié le 11 septembre à 11h25, Théo Rampazzo, 6Medias

Liens commerciaux