Canada: pas de fumier au G7

Canada: pas de fumier au G7
les agriculteurs québécois ont été invités à s'abstenir de tout épandage de fumier ou de lisier avant et pendant le prochain sommet du G7 à La Malbaie au Québec

AFP, publié le vendredi 01 juin 2018 à 19h26

Pour ménager le sens olfactif des grands de ce monde, les agriculteurs québécois ont été invités à s'abstenir de tout épandage de fumier ou de lisier avant et pendant le prochain sommet du G7 à La Malbaie (Québec).

Le ministère québécois de l'agriculture a transmis cette demande à une fédération de producteurs agricoles de la région de Charlevoix, au Québec, hôte du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement à La Malbaie les 8 et 9 juin.

La note, retransmise par erreur à tous les agriculteurs de cette région bucolique, prie ces derniers de ne pas faire d'épandage de fumier dans leurs champs du 1er au 9 juin pour éviter que les odeurs n'indisposent Donald Trump, Angela Merkel ou Emmanuel Macron invités par le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

"Nous demandons votre collaboration pour que le séjour de nos invités sur notre terre d'accueil soit aussi agréable que positif", insiste la note.

"Le mémo a créé un peu d'émoi" même si chacun comprend, a confié Lucie Cadieux, une agricultrice au journal agricole La Terre de chez nous dans un article titré "G7: le fumier de Charlevoix débattu à l'assemblée nationale". 

Entre moqueries et bons mots, les députés québécois ont jugé la demande farfelue.

"Les repas gastronomiques qui seront servis au G7 ne sortent pas de nulle part (...) ce sont des agriculteurs qui ont produit les aliments, grâce entre autres à la fertilisation des champs", a lancé le député du Parti québécois, André Villeneuve.

"L'épandage de fumier, ça fait partie de la vie en région", a ajouté le député, cité vendredi par le quotidien Le Soleil.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU