Au Kenya, les braconniers bientôt punis par la peine de mort ?

Au Kenya, les braconniers bientôt punis par la peine de mort ?©BRUT
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 23 mai 2018 à 18h55

"L'ivoire appartient aux éléphants et aux rhinocéros et n'est pas destiné à la consommation humaine.". Le message est clair et il émane du ministre kényan du Tourisme et de la protection des espèces. Najib Balala compte faire tout ce qui est en son pouvoir afin d'empêcher les braconniers de nuire. Et pour le ministre, aucune peine n'est trop sévère pour endiguer ce problème national, pas même la peine de mort. En effet, une sentence capitale est maintenant envisagée comme punition pour dissuader les chasseurs d'ivoire.

Le 31 mars 2018 déjà, Najib Balala avait annoncé que le Kenya était en passe d'instaurer la prison à perpétuité pour les braconniers. Selon lui, l'ensemble du gouvernement est d'accord pour que des "mesures punitives adoptées envers les braconniers". "

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.