Arras : deux grenouilles font trop de bruit, la police intervient

Arras : deux grenouilles font trop de bruit, la police intervient
Une grenouille, dans une marre d'Illiers-Combray (illustration)

, publié le mardi 30 juillet 2019 à 15h40

Les coassements de "Léon" et "Joséphine" ne passent pas inaperçus aux oreilles des voisins d'un couple vivant à Arras (Nord).

Deux grenouilles installées dans le jardin d'un couple à Arras sont à l'origine d'une querelle de voisinage peu banale. En cause : leurs coassements nocturnes, jugés incommodants par un voisin, révèle France 3 Hauts-de-France, lundi 29 juillet.

"C'était courant juin, elles ont passé une nuit quand même assez bruyante. Ce qui fait que ça n'a pas plu à certaines personnes", témoigne l'habitant, qui "héberge" les deux batraciens dans son jardin.



Face aux plaintes du voisin, la police a rendu visite au couple à deux reprises, leur proposant de rentrer les grenouilles dans leur garage tous les soirs afin d'éviter les nuisances au voisinage. "Qu'ils essaient un petit peu de les attraper, je vais passer trois heures tous les soirs avec une épuisette pour essayer de les avoir", répond l'hôte de "Léon" et "Joséphine", d'autant plus que "depuis le mois de juin on les entend plus. De temps en temps, un petit coassement la journée, et encore !".

La question des nuisances sonores des animaux a fait l'actualité ces dernières semaines. Le 4 juillet dernier s'est tenu à Rochefort le procès de "Maurice", un coq accusé d'être une "nuisance sonore" en raisons de ses chants matinaux sur l'île d'Oléron.

Quelques jours plus tard, c'était au tour de "Coco", un gallinacé vivant dans une basse-cour de l'Oise, d'être visé par une mesure d'éloignement pour ses chants jugés trop sonores.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.