Animaux : un yorkshire jeté d'une voiture à Marseille, la SPA prévient les propriétaires indignes

Animaux : un yorkshire jeté d'une voiture à Marseille, la SPA prévient les propriétaires indignes
Un yorkshire à Amsterdam, en 2009 (illustration)

, publié le vendredi 12 août 2016 à 18h15

- L'été est la tristement traditionnelle saison haute des abandons d'animaux domestiques, et ce fait-divers à Marseille en est une énième illustration -

La tendance est implacable : les abandons d'animaux ont bondi 20% cet été. À Marseille, un yorkshire a été abandonné par un couple d'une manière particulièrement cruelle.

Selon le président de l'antenne marseillaise de la SPA, le pauvre animal a été jeté par la fenêtre du véhicule de ses propriétaires. Dans une vidéo visionnée plus de 3 millions de fois sur Facebook, le responsable de l'association de protection des animaux explique que le couple suspecté de cet acte de cruauté aurait été identifié grâce au conducteur qui les suivait. "Il est tombé au sol et s'est cassé la hanche et le bassin" témoigne ainsi Xavier Bonnard quant à la santé du yorkshire.


"La voiture de derrière a pilé pour ne pas l'écraser. On s'est aperçu que le chien était identifié. Nous avons les coordonnées des personnes à qui appartient ce chien" précise t-il, saluant "l'intelligence" des sauveteurs du chien, qui ont noté la plaque d'immatriculation de la voiture. La SPA a "déclenché une enquête" et déposé une plainte au "commissariat qui s'occupe de la maltraitance animale dans le sud de la France.

LA SPA MULTIPLIE LES ACTIONS EN JUSTICE

L'antenne de la SPA dit travailler en étroite collaboration avec les services de la police municipale. Face à la recrudescence des abandons d'animaux, Xavier Bonnard tient des propos offensifs. Sur Marseille et le sud de la France, "la SPA chapeautera chaque maltraitance et se constituera partie civile" prévient-il, expliquant qu'ils ont "des avocats à disposition" pour le compte de la SPA. Chaque année en France, près de 100.000 animaux sont abandonné. Cet acte est passible de 2 ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.