Afghanistan: un pilote soviétique abattu en 1987 retrouvé sain et sauf

Afghanistan: un pilote soviétique abattu en 1987 retrouvé sain et sauf
Des caracasses d'avions et de véhicules blindés soviétiques stockés dans un camp d'entraînement près de Kaboul, le 13 janvier 2010

AFP, publié le vendredi 01 juin 2018 à 19h37

Un pilote soviétique dont l'avion a été abattu pendant l'intervention des troupes soviétiques en Afghanistan en 1979-1989 vient d'être retrouvé sain et sauf et veut revenir dans son pays natal, ont déclaré vendredi des militaires russes.

"Un pilote russe (dont l'appareil a été) abattu dans les années 80 au-dessus de l'Afghanistan vient d'être retrouvé. Il est toujours en vie. C'est étonnant", a affirmé le chef de l'Union des parachutistes russes, le général Valeri Vostrotine, cité par l'agence de presse Ria Novosti.

C'est arrivé "en 1987. Il doit être probablement âgé d'au moins 60 ans. Il se trouve peut-être au Pakistan, car tous les camps pour les prisonniers soviétiques étaient là-bas", a raconté une autre source informée, sous couvert d'anonymat, citée par l'agence.

Quand les troupes soviétiques ont quitté l'Afghanistan en 1989, quelque 300 militaires soviétiques étaient considérés comme disparus.

Depuis, une trentaine d'entre eux ont été retrouvés grâce aux efforts de leurs familles et du Comité des anciens combattants soviétiques. La plupart sont retournés dans leurs pays d'origine.

Le militaire retrouvé, dont le nom n'est pas révélé, "veut revenir dans son pays natal", a souligné le vice-directeur d'une organisation d'anciens combattants, Viatcheslav Kalinine, cité par Ria Novosti.

Selon lui, des négociations sont en cours avec des diplomates afghans pour confirmer son identité et organiser son rapatriement. 

"C'est étonnant qu'il soit non seulement resté en vie après le crash de son avion abattu par les moudjahidines, mais aussi que pendant des dizaines d'années il n'y ait eu aucune information sur lui", a noté M. Kalinine. 

Le précédent soldat soviétique ainsi retrouvé était un Ukrainien, Igor Bilokourov, emprisonné par les Afghans en 1988, et découvert par hasard en mars dernier dans le nord de l'Afghanistan par une expédition scientifique ukrainienne, selon un article du journal en ligne russe Golbis. 

Quelques années auparavant, en 2013, c'était le soldat Bakhretdine Khakimov, originaire de l'ex-république soviétique d'Ouzbékistan, qui avait également été retrouvé sain et sauf en Afghanistan. 

Grièvement blessé en 1980, il avait été sauvé par des civils afghans et était resté dans le pays, après avoir changé de nom, selon le journal russe Argoumenty i Fakty.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU