Insolite

À quoi sert cet aspirateur à nuages au sommet du puy de Dôme ?

Des scientifiques capturent des nuages à 1 465 mètres d'altitude, au sommet du puy de Dôme, grâce à un instrument unique. Quel est leur objectif ? Partez à la découverte d'un objet dont le nom fait immédiatement penser aux grands films de science-fiction et de catastrophes.

Au sommet du puy de Dôme, près de Clermont-Ferrand, une station d'observation a été installée dans un but bien précis. Depuis une vingtaine d'années, des scientifiques ont en effet pour mission d'aspirer des nuages, rapporte France 3, dimanche 25 juin.

Pour cela, ils disposent d'un outil unique en France. "L'aspirateur à nuages a été créé pour récupérer les gouttelettes qui sont en suspension dans l'atmosphère et qui constituent ce beau milieu qu'est le nuage", explique auprès de nos confrères Laurent Deguillaume, physicien à l'Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand et au Laboratoire de météorologie physique.

Détecter des bactéries

Comment fonctionne ce drôle d'instrument ? "On aspire les nuages et on collecte les gouttelettes en les faisant s'impacter sur des plaques métalliques. Elles coulent par gravité le long des plaques, et sont ensuite récupérées dans une petite bouteille. On récupère le nuage sous une forme très différente de ce qu'il est originellement", précise Laurent Deguillaume.

Les scientifiques étudient les nuages pour observer leur composition chimique ou encore détecter des bactéries. "On s’est rendu compte qu’il y avait de la vie dans les nuages, des micro-organismes qui peuvent provenir de différentes sources comme la végétation, les sols, ou encore les océans", détaille Laurent Deguillaume à France 3. La station du puy de Dôme est "le seul endroit en France où l’on peut récolter des nuages au sommet d’une montagne", indique-t-il. Cette activité est également développée aux États-Unis, en Chine et dans d'autres pays européens.

publié le 25 juin à 12h40, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux