À Madrid, une journée "sans maillot" autorisée dans les piscines publiques

À Madrid, une journée "sans maillot" autorisée dans les piscines publiques
Un homme et une femme nus se baignent dans la mer, en août 2003 dans le sud-ouest de la France.

, publié le mercredi 06 juillet 2016 à 17h02

- La nouvelle maire de Madrid, Manuela Carmena, a autorisé les piscines publiques de la ville à organiser une "Journée sans maillot". De quoi réjouir les nudistes.

-

L'espace d'une journée, les aficionados du naturisme vont pouvoir goûter aux joies de la piscine sans maillot. À la demande de l'Association pour le développement du naturisme (ADN), Manuela Carmena, fraîchement élue maire de Madrid, vient d'autoriser les piscines municipales de la capitale à organiser, le 24 juillet, une journée où le maillot sera "optionnel", rapporte le quotidien "El Pais". La nouvelle a été annoncée dans un mail envoyé, mardi 5 juillet, par la directrice générale des Sports de la municipalité, Veronica Rodriguez.

"Le jour choisi pour être la Journée sans maillot est le troisième dimanche de juillet", a fièrement annoncé Ismael Rodrigo, président de l'ADN. Jusqu'à présent, seules quelques piscines autorisaient, à travers le pays, une telle initiative à l'occasion de la Journée du naturisme, qui se tient le 5 juin. À Madrid, les nudistes ont seulement eu le droit se baigner tout nu trois fois, c'était en 2010, en 2015 et cette année.

"LE CORPS N'A RIEN DE CRIMINEL"

Le président de l'ADN perçoit dans cette initiative l'opportunité d'éduquer et de transmettre les valeurs du naturisme. "Le corps n'a rien de criminel, et la meilleure manière que nous ayons trouvée pour transmettre cette idée est celle-ci, de ne pas utiliser de vêtements quand ce n'est pas nécessaire, et dans la baignade ça ne l'est pas", explique Ismael Rodrigo.

L'association a dores et déjà contacté plusieurs piscines municipales. Libre à elles d'accepter d'organiser une "Journée sans maillot". L'ADN a donc encore quelques jours pour les convaincre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.