Washington veut améliorer la communication entre les satellites et la Terre

Washington veut améliorer la communication entre les  satellites et la Terre
Une fusée Falcon 9 de SpaceX, le 21 février 2019 à Cap Canaveral (Floride)

AFP, publié le mardi 26 mars 2019 à 18h46

Le ministère du Commerce a transmis mardi au président Donald Trump une série de recommandations visant à améliorer la compétitivité du secteur spatial américain en s'attaquant au problème de la communication entre les satellites et la Terre.

Treize recommandations ont été formulées dans un rapport exhortant à la révision de la politique en matière d'allocation de spectre radioélectrique face à la perspective de la démultiplication de satellites placés en orbite terrestre.

La société spatiale SpaceX a par exemple été autorisée en novembre 2018 par les autorités fédérales américaines à placer en orbite une constellation de 11.943 satellites destinés à fournir une connexion internet à très haut débit sur Terre dans les années 2020.

"L'administration Trump s'est engagée à améliorer l'activité commerciale spatiale et compte s'assurer que les Etats-Unis demeurent l'étendard du commerce spatial", rappellent les auteurs du rapport dans leur introduction.

Ils soulignent que le ministère du Commerce a été mandaté pour "éliminer les lourdeurs administratives sur l'activité spatiale" et soutenir les entreprises privées du secteur.

"Une industrie satellitaire saine, équipée d'un accès suffisant au spectre de fréquences, est vital pour la compétitivité mondiale (...) des Etats-Unis", commentent-ils, exhortant en outre à protéger les réceptions et les émissions de données d'"interférences dangereuses".

"Les systèmes satellitaires tels que le GPS s'appuient sur la réception de signaux faibles provenant de l'espace. La réception de ces signaux peut être difficile en présence de signaux provenant d'autres services de communication (terrestres ou spatiaux) qui opèrent dans le même spectre ou dans un spectre voisin", expliquent-ils.

C'est d'autant plus fâcheux que le GPS fournit des données de localisation cruciales et ses applications sont des vecteurs d'innovation et de croissance dans une myriade de secteurs: du domaine agricole à l'aviation en passant par la construction, le secteur bancaire et la météorologie.

Face à la demande toujours plus forte de services satellitaires et spatiaux, "nous devons allouer les fréquences radio de telle sorte que les opérations terrestres et satellitaires soient reconnues comme essentielles pour l'innovation, la compétitivité et la croissance économique", a commenté le ministre du Commerce Wilbur Ross, cité dans le communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.