VTC: Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab

VTC: Toyota va investir 1 milliard de dollars dans Grab
Grab, dont le siège est à Singapour, est un acteur majeur de l'autopartage en Asie et a récemment affiché sont intention d'acquérir les activités régionales de l'américain Uber
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 13 juin 2018 à 13h25

Le géant japonais Toyota a annoncé mercredi un investissement de 1 milliard de dollars dans Grab, spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur en Asie du Sud-Est, renforçant ainsi sa présence dans les services face à un marché automobile en pleine mutation technologique.

Toyota collaborait déjà avec Grab depuis août 2017 et va désormais jouer un rôle plus actif au sein de la compagnie asiatique, qui a signé en mars un accord pour racheter les activités de l'américain Uber dans la région. 

Un haut responsable de Toyota va être nommé au conseil d'administration de Grab, tandis qu'un de ses employés rejoindra l'équipe exécutive, a précisé le constructeur dans un communiqué, évoquant d'autres transferts de personnel dans le futur.

Les deux sociétés développent ensemble "des services connectés" en utilisant des données de conduite collectées grâce à un enregistreur de bord développé par Toyota et installé dans des véhicules Grab. A travers l'expansion de leur partenariat, elles espèrent désormais "mettre en application ces services à grande échelle à destination de leurs clients en Asie du Sud-Est".

"Nous sommes ravis d'avoir Toyota à nos côtés comme partenaire stratégique de long terme", a commenté Anthony Tan, PDG de Grab, qui compte aussi parmi ses importants investisseurs le géant japonais des télécoms SoftBank Group.

Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, multiplie les investissements et les alliances afin de faire de son groupe "une société de mobilité", fournissant "des services aux utilisateurs dans le monde", et non plus un simple fabricant de voitures. Il se prépare ainsi à affronter la concurrence des entreprises de la Silicon Valley, qui planchent sur le développement des véhicules autonomes.

De son côté, Grab propose des voitures privées, taxis, motocyclettes et des services de covoiturage dans huit pays d'Asie du Sud-Est, une région de quelque 650 millions d'habitants.

Créée en 2012 par des Malaisiens et basée à Singapour, la société a beaucoup investi dans sa flotte régionale et totalise actuellement quelque 2,1 millions de chauffeurs, en particulier à Singapour, en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Birmanie, Cambodge et aux Philippines.

Selon l'accord annoncé en mars, Uber recevra une participation de 27,5% au capital de Grab en échange de la cession de ses activités en Asie du Sud-Est. La transaction a cependant été suspendue en avril par les autorités de Singapour, en attendant les conclusions d'une enquête pour savoir si la transaction respecte les règles de la concurrence.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.