Venezuela: un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste

Venezuela: un journal condamné à dédommager généreusement le n°2 chaviste
Dans les locaux du journal El Nacional, à Caracas, le 14 juin 2019

publié le samedi 17 avril 2021 à 10h38

Le journal vénézuélien El Nacional, critique du gouvernement, a été reconnu coupable vendredi d'avoir causé un "grave préjudice moral" à l'égard d'un haut responsable chaviste et s'est vu ordonner de lui verser 13,4 millions de dollars de dédommagements.

Un tribunal de Caracas a rendu ce jugement en faveur de Diosdado Cabello, député et numéro deux du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir.

Et il lui a ordonné de verser "le montant en bolivars équivalent" à 237.000 petros, une crypto-monnaie créée par le régime chaviste, qui équivalent à environ 13,4 millions de dollars au taux de change officiel, selon le jugement.

"Le préjudice moral causé est très grave, car il a directement affecté sa personne et affecté sa famille", a affirmé le tribunal.

Diosdado Cabello a poursuivi El Nacional pour diffamation en 2015, à la suite de la reproduction d'un rapport du journal espagnol ABC qui le liait au trafic de drogue. Parallèlement, il a porté plainte contre ABC en Espagne et le Wall Street Journal aux Etats-Unis. Ces deux plaintes ont été rejetées.

En juin 2018, M. Cabello a gagné le procès au Venezuela contre le média, qui qualifié la décision d'atteinte à la liberté d'expression.

Le tribunal a alors ordonné le paiement d'un milliard de bolivars, soit l'équivalent d'environ 600 dollars sur le marché noir à l'époque.

El Nacional, journal emblématique fondé en 1943 par l'écrivain vénézuélien Miguel Otero Silva, a cessé de circuler en édition imprimée en décembre 2018, après 75 ans d'histoire, dont deux décennies d'opposition au gouvernements de Hugo Chávez (1999-2013) et son successeur, Nicolas Maduro.

Le gouvernement Maduro accuse la presse de servir les complots de l'opposition pour le renverser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.