Trump veut renvoyer des hommes sur la Lune, Mars en ligne de mire

Trump veut renvoyer des hommes sur la Lune, Mars en ligne de mire

Donald Trump veut renvoyer des Américains sur la Lune pour préparer une mission habitée vers Mars

A lire aussi

AFP, publié le lundi 11 décembre 2017 à 21h45

La président américain Donald Trump a confirmé lundi la volonté des Etats-Unis de renvoyer des astronautes sur la Lune pour la première fois depuis 1972 afin de préparer une mission habitée vers Mars.

"Cette fois, il ne s'agira pas seulement de planter notre drapeau et de laisser notre empreinte. Nous établirons une base pour une mission ultérieure vers Mars et peut-être un jour vers d'autres mondes au-delà", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie à la Maison Blanche.

Le locataire de la Maison Blanche a signé une directive demandant à la NASA d'accentuer ses efforts sur les missions habitées vers l'espace lointain, un priorité qui rassemble les élus des deux bords.

Mais il est resté évasif sur le financement et le calendrier d'une telle initiative.

Les experts sont unanimes: atteindre la planète rouge, qui se trouve à une distance de 225 millions de kilomètres de la Terre, nécessitera une véritable prouesse technique et un budget immense.

Saluant la présence de Harrison Schmitt, qui fut l'un des derniers Américains à avoir marché sur la Lune, il y a 45 ans, M. Trump a lancé: "Aujourd'hui, nous nous engageons à ce qu'il ne soit pas le dernier".

"Nous rêvons grand", a-t-il ajouté, promettant que les Etats-Unis resteraient "les leaders" de l'exploration spatiale.

M. Trump s'inscrit, sur l'objectif d'une mission habitée vers Mars, dans la droite ligne de son prédécesseur démocrate Barack Obama.

Quelques semaines avant son départ de la Maison Blanche, ce dernier avait énoncé "un objectif clair pour le prochain chapitre de l'histoire de l'Amérique dans l'espace: envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030 et les faire revenir sur Terre en sécurité".

 
13 commentaires - Trump veut renvoyer des hommes sur la Lune, Mars en ligne de mire
  • Comme c’est le Congrès qui contrôle les clés du budget …. un village sur la Lune ? Ça pourrait bien ne pas se faire.
    Et comme pour le mur (!!) qui devait être payé par …. Les Mexicains (dixit le lunatique), Donald va poser cette question :
    « Céki qui va payer le voyage et le village ? ….. Il va répondre en solo : « les Luniens ! » ...
    Euh ! Trump ils sont appelés les Sélénites et ils sont …… imaginaires.
    Encore un caprice de Trump qui ne « trumpe » personne. Encalminé dans le scandale Russe, voilà une bonne occasion de faire diversion.

    Avec Trump tout est dans la démesure ... Pour lui, il ne s'agira pas de planter un drapeau sur la Lune mais d'établir une base pour aller sur la planète rouge et vers l'au-delà ...L'immense budget à réunir et les moyens humains devraient très vite calmer ses ardeurs ....

  • il était temps ! Maintenant , reste à savoir combien de temps s'écoulera d'ici qu'ils alunissent de nouveau !

  • Pourquoi chercher sur Mars une planète sans vie quand notre planète Terre se meurt !!!

  • Je ne vois pas l'intérêt d'aller sur Mars. Mais ils peuvent toujours aller faire du tourisme sur la Lune. Maintenant, cela devient tout à fait plausible. Ah ! Si l'on pouvait dépenser autant d'intelligence, d'énergie et d'argent pour sauver notre planète et ses habitants... et éradiquer la pauvreté et les guerres.

  • qui sera assez fou pour se porter volontaire pour aller sur MARS ??!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]