TRIBUNE - Intelligence artificielle : pourquoi le rapport Villani manque sa cible

TRIBUNE - Intelligence artificielle : pourquoi le rapport Villani manque sa cible©LEPOINT

LEPOINT, publié le jeudi 10 mai 2018 à 18h00

Frédéric Prost, chercheur à l'université de Grenoble, juge que les propositions du mathématicien témoignent d'une méconnaissance des potentialités de l'IA.

L'intelligence artificielle est de nouveau au centre de toutes les expectatives. Après l'immense espoir des années 70, avorté notamment faute de moyens techniques, aujourd'hui, la conjonction de la puissance de calcul, la capacité de récupérer et de conserver les données font qu'une étape qualitative semble franchie. Que ce soit pour le meilleur (la victoire décisive et surprenante d'Alpha Go contre les meilleurs joueurs humains de go) comme pour le pire (les accidents de véhicules autonomes), il n'est pas un jour qui se passe sans que les IA ne fassent la une des médias. Surfant sur cette vague médiatique, le

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.