SpaceX reporte le tir de sa fusée Falcon 9 nouvelle génération

SpaceX reporte le tir de sa fusée Falcon 9 nouvelle génération
La fusée Falcon 9 de SpaceX, lors d'un décollage le 18 avril 2018 à Cap Canaveral (Floride)

AFP, publié le vendredi 11 mai 2018 à 02h18

La société américaine SpaceX a été contrainte de reporter le tir prévu jeudi de sa fusée nouvelle génération Falcon 9 Block 5, moins d'une minute avant l'heure fixée du lancement.

La prochaine fenêtre de tir est vendredi entre 16H14 et 18H21 locales (20H14 et 22H21 GMT), depuis Cap Canaveral en Floride.

"Le lanceur et sa cargaison sont en bonne condition", a commenté un porte-parole de SpaceX, sans être en mesure de fournir une explication à l'arrêt du compte à rebours à quelques instants du décollage.

Un peu plus tard, la société tweetait: "Arrêt d'aujourd'hui dû à un système au sol d'auto-annulation une minute avant l'heure" du décollage. "Les équipes oeuvrent pour un tir dans la fenêtre de secours demain" vendredi, a-t-elle précisé.   

Cette fusée de nouvelle génération devait faire son vol inaugural jeudi, avec à son bord le tout premier satellite de communication en orbite haute du Bangladesh baptisé Bangabandhu Satellite-1. 

Elle est présentée comme plus puissante et plus facile à réutiliser que sa petite soeur Falcon 9.

Ce lanceur est appelé à propulser des humains vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord d'une version habitée de la capsule Dragon en cours de développement. Pour l'heure, seule une version sans équipage de Dragon existe pour ravitailler l'ISS et en ramener matériels et expérimentations sur Terre.

Le premier vol habité est provisoirement fixé à décembre 2018.

Lorsqu'il interviendra, ce sera la première fois depuis la fin du programme américain de navettes spatiales en 2011 qu'un vaisseau transportant des êtres humains décollera depuis les Etats-Unis.

La fusée de nouvelle génération est prévue pour être réutilisée jusqu'à dix fois avec une maintenance minimale après chaque tir, avait indiqué Elon Musk, patron de SpaceX à la presse, avant le lancement prévu jeudi. "Nous nous attendons à ce qu'il n'y ait aucune intervention entre les vols, tout comme pour un avion".

"Il nous a fallu --oh, ça a commencé en 2002-- seize ans d'efforts extrêmes, beaucoup, beaucoup de répétitions et des milliers de petites mais importantes modifications pour arriver au point où nous pensons que c'est dans le domaine du possible", avait-il poursuivi.

Le Block 5 est l'ultime mise à jour de la flotte des lanceurs Falcon 9. Par la suite, SpaceX entend se concentrer sur sa prochaine génération de lanceurs puissants, appelés BFR.

Le tir de jeudi devait être le neuvième de la société cette année. Le premier étage de la fusée devait ensuite tenter de se poser sur la barge stationnée dans l'océan Atlantique, appelée "Of Course I Still Love You".

Jusqu'à présent, SpaceX est parvenue à récupérer onze de ses lanceurs sur la terre ferme et treize sur une barge en mer, ceci dans le cadre de ses efforts pour limiter le coût des lancements en recyclant une partie des fusées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.