Tech-Media

Radios: France Inter reste largement en tête, Europe 1 poursuit sa remontada

  • France Inter conserve largement son statut de première radio de France, avec 6,85 millions d'auditeurs chaque jour d'avril à juin, selon les chiffres de Médiamétrie
    ©PATRICK KOVARIK, AFP - France Inter conserve largement son statut de première radio de France, avec 6,85 millions d'auditeurs chaque jour d'avril à juin, selon les chiffres de Médiamétrie
  • France Inter conserve largement son statut de première radio de France, avec 6,85 millions d'auditeurs chaque jour d'avril à juin, selon les chiffres de Médiamétrie
    ©Dimitar DILKOFF, AFP - Pascal Praud le 29 février 2024 à Paris

France Inter conserve largement son statut de première radio de France, avec 6,85 millions d'auditeurs chaque jour d'avril à juin, un chiffre en léger recul comparé au début d'année, selon les chiffres de Médiamétrie publiés mercredi.

La radio publique généraliste, qui a connu des turbulences sur la période avec le licenciement de l'humoriste Guillaume Meurice et des grèves contre sa suspension et contre le projet de fusion de l'audiovisuel public, perd 116.000 auditeurs quotidiens sur un an et enregistre une audience cumulée de 12,2% (-0,3 point).

"Saison après saison, France Inter reste la radio la plus écoutée de France et consolide sa puissance et son rôle de repère pour les Français", a néanmoins souligné la directrice de France Inter, Adèle Van Reeth.

Au-delà de France Inter, la PDG de Radio France Sibyle Veil a salué les performances de l'ensemble des radios du groupe public sur l'année écoulée: "Entre septembre 2023 et juin 2024, France Inter, France Culture, France Musique et FIP enregistrent leurs plus beaux succès. Des records ont marqué cette saison sur des marqueurs forts de notre offre : de l'info, de l'analyse, du gai savoir et de la musique..."

Dans le détail des radios du groupe, malgré l'actualité internationale très chargée, franceinfo, troisième antenne de France, recule encore avec 4,6 millions d'auditeurs, soit 269.000 de moins sur un an. France Bleu progresse (2,49 millions d'auditeurs, +9.000 en un an), tout comme France Culture (1,93 million d'auditeurs, +294.000 en un an).

RTL conserve sa deuxième place, malgré une perte de 243.000 auditeurs sur un an.

Europe 1, contrôlée par le milliardaire conservateur Vincent Bolloré qui a entrepris de la rapprocher de la chaîne d'infos en continu CNews avec des programmes codiffusés, continue de se redresser et talonne désormais France Bleu.

En moyenne, Europe 1 réunit 2,359 millions d'auditeurs quotidiens (+396.000 sur un an). L'un des moteurs de cette croissance est Pascal Praud, débauché de RTL l'été dernier, sur ses tranches du matin et de la mi-journée.

Pour Constance Benqué, présidente du groupe Lagardère News, "cette vague avril-juin confirme la saison exceptionnelle d'Europe 1, qui réalise la plus forte progression du marché radio" et "réduit sensiblement l'écart avec ses concurrentes généralistes".

L'animateur star Cyril Hanouna a également rejoint l'antenne pour une émission spéciale à l'occasion des élections législatives, sans que l'impact sur les audiences soit précisément évalué.

Avec 4,3 millions d'écoutes journalières, NRJ frôle le podium, juste derrière franceinfo.

Nostalgie confirme sa place de 2e radio musicale de France, derrière NRJ, et enregistre 124.000 nouveaux auditeurs sur un an.

Egalement du groupe NRJ, Rire & Chansons recrute 300.000 nouveaux auditeurs, "sa plus forte progression historique", salue l'entreprise.

Malgré l'actualité politique et internationale chargée, le nombre d'auditeurs de radio a globalement baissé sur les mois d'avril à juin, comparé à la période de janvier à mars, passant de 38,7 millions à 38,2 millions par jour.

publié le 10 juillet à 11h46, AFP

Liens commerciaux