Plateforme numérique dans l'assurance entre AXA et ING

Plateforme numérique dans l'assurance entre AXA et ING
Le français Axa conclut un partenariat avec la banque néerlandaise ING dans le cadre de la création d'une plateforme de bancassurance en ligne
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 13 juin 2018 à 15h52

L'assureur français Axa a annoncé mercredi avoir conclu un partenariat avec la banque néerlandaise ING dans le cadre de la création d'une plateforme de bancassurance en ligne dans plusieurs pays.

Les deux groupes veulent développer ensemble "des offres d'assurance personnalisées accessibles au travers de l'application mobile ING", indique l'assureur dans un communiqué.

La plateforme permettra ainsi à Axa de proposer des solutions d'assurance dommages, santé et protection aux clients d'ING sur six marchés, à savoir l'Allemagne, l'Australie, l'Italie, la France, la République Tchèque et l'Autriche.

"Ce partenariat permettra notamment de diversifier nos sources de revenus"affirme le directeur général d'ING, Ralph Hamers, cité dans le communiqué. 

ING, qui promet d'"apporter son expérience bancaire numérique" au service d'Axa, détient déjà l'une des principales banques en ligne actives en France - aux côtés de Boursorama et Fortuneo -, ING Direct.

De son côté, Axa, l'un des deux géants européens de l'assurance avec l'allemand Allianz, a tenté de développer une banque en ligne, mais celle-ci reste marginale.

L'assureur français est par ailleurs engagé dans une stratégie qui prévoit, dans un contexte de taux très bas, de réduire ses activités en assurance vie pour se recentrer sur des segments plus porteurs comme l'assurance dommage et la santé: il va notamment racheter pour 12 milliards d'euros le géant bermudien XL, spécialisé dans les services aux entreprises.

De moindre ampleur mais de façon représentative de ses ambitions dans le numérique, il a aussi acquis en début d'année un groupe américain de gestion en ligne, Maestro Healths, pour quelque 130 millions d'euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.