On a testé l'ordinateur portable le moins cher de France, vendu à 99 euros

On a testé l'ordinateur portable le moins cher de France, vendu à 99 euros

Le Neo 10, de la marque Thomson Computing, est le moins cher jamais vendu selon son constructeur. Il est commercialisé à seulement 99 euros.

A lire aussi

leparisien.fr, publié le samedi 07 avril 2018 à 19h27

L'ordinateur le moins cher jamais construit arrive dans les rayons. Nous l'avons essayé en avant-première. Ce PC ne se révèle pas si low-cost que ça.

Voici le Neo 10, l'ordinateur portable le moins cher jamais commercialisé en France et... même au monde, selon son fabricant. Lancé par Thomson Computing, il affiche un tarif défiant toute concurrence à seulement... 99 euros ! Un prix étonnement bas pour un ordinateur proposant, comme le font les « grands », le système d'exploitation Windows 10 de Microsoft.

Que vaut, à l'usage, cet appareil résolument low-cost, fabriqué en Chine ? À qui peut-il convenir ? Nous avons pu, en avant-première, passer plusieurs jours avec le Neo 10 pour vérifier ce qu'il a, ou pas, dans le ventre.

Le plastique, c'est fantastique ! Sans surprise, la coque de ce Neo 10 ne rivalise pas avec celles en aluminium brossé des modèles haut-de-gamme. Entièrement en plastique, de couleur noir ou blanc au choix, elle ne souffre par contre d'aucun défaut d'assemblage et semble assez solide pour résister aux petits chocs de la vie quotidienne. Autre bon point : son écran peut s'ouvrir autour de sa charnière, elle aussi plastifiée, jusqu'à l'horizontale, ce qui évite tout accident et cassure si l'on force trop dessus en voulant l'ajuster.

Patience, ça tourne... Le Thomson exige un peu plus de 25 secondes pour démarrer... un peu longuet quand on est habitué à allumer une tablette ou un PC dernier cri en moins de 10 secondes. Mais, une fois opérationnel, l'engin se montre toutefois docile. Il n'a rien d'un foudre de guerre - sa fiche technique l'atteste - mais permet de surfer tranquillement sur le Net, gérer sa boîte mail ou encore passer du temps sur les réseaux sociaux. Le tout comme sur un ordi « normal » car l'énorme avantage de ce Neo10 est de proposer un système d'exploitation que tout le monde connaît, Windows, dans sa version 10 complète et familiale. Une petite prouesse car ce logiciel est, à l'achat et pour un particulier, normalement facturé 145 euros en téléchargement sur le site de Microsoft, ce qui est déjà plus cher que le prix total de l'appareil !

Taille tablette. L'écran de ce PC low-cost adopte la taille de ceux des tablettes classiques, soit 10,1 pouces ou 25,6 cm de diagonale, et exige donc une petite adaptation. Mais là encore, il se débrouille sans faiblir, malgré une qualité de définition moyenne, quand on visionne des vidéos sur YouTube ou lorsqu'on le sollicite pour regarder une série sur Netflix.

L'ordinateur peut être pratique pour les débutants et enfants. LP/Aurélie Audureau

Aie les oreilles. Si les yeux ne sont pas malmenés... les oreilles souffrent. Les minuscules haut-parleurs de l'appareil ne tiennent absolument pas la route et se montrent exagérément criards. On connectera donc obligatoirement de petites enceintes externes (ou on utilisera un casque audio) pour profiter d'une qualité sonore acceptable.

Jeux interdits. Le PC Thomson montre également ses limites techniques face à des logiciels plus exigeants. Impossible d'envisager de se lancer dans du montage vidéo ni dans une partie de jeu en ligne digne de ce nom. Pas assez performant mais aussi pas assez généreux en mémoire. Nous avons par exemple, en vain, essayer de télécharger la version de démonstration de Forza Motorsport 7, un jeu de simulation de course. Impossible faute de mémoire suffisante. Alors que le jeu réclame 24,6 Go, notre disque indique n'en disposer que de... 6,9 ! C'est peu, mais normal : sur les 32 Go de mémoire totale disponible, le système Windows en mange à lui seul... près de la moitié (14,6 Go exactement) !

Débutants bienvenus. Ce Neo 10 ne conviendra donc pas pour un usage intensif et professionnel. Mais, à 99 euros, difficile de ne pas être séduit par ses performances finalement pas si low-cost. Plutôt que de s'offrir une tablette qui ne sera pas pratique pour gérer toute une variété de fichiers informatiques, on pourra offrir cet outil comme premier PC personnel à un jeune voulant faire ses premiers pas dans le numérique. Les étudiants sont également une cible de choix mais devront toutefois faire attention à l'autonomie annoncée de l'appareil - huit heures à pleine charge - qui, d'après nos tests, s'épuise beaucoup plus rapidement que cette promesse pour plafonner à 4h30 maximum.

Fiche technique et procédure d'achat. Associés à un microprocesseur Intel Atom à 1,33 Ghz et 1 Gb de mémoire vive, sa capacité mémoire est limitée à 32 gigaoctets. Soit l'équivalent de la taille proposée par les derniers smartphones. On peut - et c'est fortement conseillé - doubler la taille de cette mémoire en insérant une carte micro-SD à l'appareil (18 euros pour un modèle Essentiel B dans les magasins Boulanger). Si la résolution de l'écran (1024 x 600 pixels) n'est pas rédhibitoire, celle proposée par sa webcam intégré, de qualité VGA, est par contre bien en deçà des standards actuels. On lui préférera, pour des appels vidéos, un capteur de smartphone. Cet ordinateur est commercialisé en ligne, sur le site Cdiscount, mais aussi en grandes surfaces dans les super et hypermarchés E.Leclerc ou encore, d'ici à quelques jours, dans les magasins Conforama. Le prix ? On vous le redit : 99 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.