Louis Gerstner, le patron qui fit « danser » IBM

Louis Gerstner, le patron qui fit « danser » IBM

LesEchos, publié le mercredi 14 février 2018 à 09h00

Le
sort de la plus grande firme mondiale de haute technologie est confié à un homme qui sait vendre des biscuits, des cigarettes et des cartes de crédit mais qui connaît peu l'informatique. » En ce mois d'avril 1993, le « Financial Times » ne se prive pas d'ironiser sur la nomination de Louis « Lou » Gerstner à la tête d'IBM, le géant mondial de l'informatique. Et il est vrai qu'en dépit de son diplôme d'ingénieur et de son MBA de Harvard, cet homme de cinquante et un ans ne semble pas spécialement « taillé » pour le poste. Sa réputation est certes flatteuse : PDG d'American Express en 1985, il a brillamment redressé le groupe alors en perte de vitesse sur son marché phare des cartes de crédit ; nommé en 1989 à la tête de NRJ Nabisco, il a, cette…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Louis Gerstner, le patron qui fit « danser » IBM
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]