Les états de service de la fusée Ariane 5

Les états de service de la fusée Ariane 5
La fusée Ariane 5, emportant 4 satellites Galileo, décolle du centre spatial européen de Kourou, le 25 juillet 2018 en Guyane française
A lire aussi

AFP, publié le lundi 24 septembre 2018 à 12h24

En 22 ans, la fusée Ariane 5, fleuron de l'industrie spatiale européenne, a déjà été lancée 99 fois et elle a mis en orbite 205 satellites pour une masse totale de 782 tonnes.

Si son 100e vol, prévu mardi depuis la Guyane française se passe bien, la fusée européenne aura mis 207 satellites en orbite. 

"Nous avons lancé un nombre astronomique de satellites géostationnaires. Très précisément, 168" sur 205, déclare à l'AFP Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace, la société chargée des lancements depuis la Guyane française.

L'orbite géostationnaire est une orbite circulaire, située dans le plan de l'équateur, à près de 36.000 km d'altitude.

"Ariane 5 a réalisé de très belles missions institutionnelles mais sa vie a été davantage dédiée aux télécom et à l'export", remarque Stéphane Israël.

Le lanceur lourd a déjà lancé 152 satellites destinés aux télécommunications. En revanche, il est parfois trop puissant pour certains besoins (missions scientifiques notamment).  

"Ariane 6 va permettre de rééquilibrer cela grâce à sa modularité". Existant en deux versions (A62 avec deux propulseurs, A64 avec quatre propulseurs), "elle sera beaucoup plus adaptée aux missions institutionnelles européennes", note le président d'Arianespace.

En outre, l'étage supérieur d'Ariane 6 sera équipé d'un nouveau moteur qui sera capable de se rallumer, offrant une grande liberté pour envoyer un ou des satellites sur des orbites très spécifiques, fait-il valoir.

Ariane 5 a permis d'accélérer le déploiement des satellites de navigation Galileo, avec trois tirs emportant chacun quatre satellites à partir de 2016.

C'est Ariane 5 qui a envoyé dans l'espace les cinq cargos automatiques européens ATV, chargés de ravitailler la Station spatiale internationale.

C'est elle aussi qui expédié dans l'espace en janvier 2004 la sonde européenne Rosetta et le petit robot atterrisseur Philae vers la comète Tchouri atteinte dix ans plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.