La SNCF va tester des trains sans conducteur

La SNCF va tester des trains sans conducteur
Un TGV à Nantes, le 8 novembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 13 février 2018 à 16h39

La SNCF va tester en 2019 des trains sans conducteur et pilotés à distance depuis un centre de régulation, a rapporté Le Parisien mardi 13 février.

L'entreprise travaille à ce projet -intitulé TC Rail- depuis octobre 2017, notamment avec des tests grandeur nature sur la ligne Toulouse-Rodez.

Des entreprises comme Alstom et Thalès sont impliquées, mais également le centre national d'études spatiales (CNES). Aussi surprenant que cela paraisse, le partenariat est justifié. En effet, si les trains seront pilotés depuis le sol, un rôle central sera donné aux technologies de géolocalisation par satellite. "Aujourd'hui, nous localisons les trains au kilomètre près, explique au Parisien le patron du projet, Luc Laroche. Demain, grâce au satellite, la précision sera de quelques centimètres."


Le premier train-drone doit voir le jour début 2019, pour une mise en service opérationnelle d'ici à 2025. Il sera équipé d'une caméra à l'avant et d'un système de détection d'obstacles, actuellement testé sur une locomotive laboratoire sur la ligne Toulouse-Rodez."Les trains-drones circuleront, dans un premier temps, sur de courtes distances", indique Luc Laroche. Il s'agira par exemple de ramener des trains à leur dépôt, ou de diriger des TER coincés à quai faute de conducteurs.

TOUJOURS UN CONDUCTEUR À BORD

Mais dans tous les cas, les trains ne seront jamais livrés à eux-mêmes. "Des rames automatiques, c'est facile à faire circuler dans le métro, prévient Luc Laroche. Tout le défi de la SNCF est de le faire en milieu ouvert. Nous garderons donc des conducteurs à bord pour informer les voyageurs et intervenir en cas d'aléas ou d'intrusion sur la voie."

Ces nouveaux trains doivent permettre d'augmenter le trafic sur les lignes encombrées, tout en améliorant la ponctualité et en diminuant les risques d'accidents.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU