La présidente de l'Union européenne de radiodiffusion dénonce des pressions sur les médias publics

La présidente de l'Union européenne de radiodiffusion dénonce des pressions sur les médias publics
La présidente de l'Union européenne de radiodiffusion Delphine Ernotte, qui préside également France Télévisions, le 13 septembre 2019 à La Rochelle

publié le lundi 03 mai 2021 à 17h22

La présidente de l'Union européenne de radiodiffusion (UER) Delphine Ernotte, qui préside également France Télévisions, a dénoncé lundi les pressions exercées sur les médias publics dans plusieurs pays européens, notamment en République tchèque.

"Je voudrais lancer un message d'alerte sur l'indépendance des médias publics en Europe", a souligné la dirigeante sur la radio France Inter. 

"On sait qu'en Hongrie, en Slovénie, il y a des pressions qui sont exercées sur les journalistes", et "plus récemment mon collègue Petr Dvorak de la télévision tchèque est mis sur la sellette parce qu'il va y avoir des élections législatives au mois d'octobre en République tchèque et donc le pouvoir en place cherche à prendre la main par tous les moyens sur la télévision publique", a-t-elle ajouté.

La dirigeante de France Télévisions et de l'UER avait déjà tiré le mois dernier la sonnette d'alarme à propos de la situation en République tchèque dans une déclaration commune signée avec ses homologues du groupe de travail mondial pour les médias publics, dont font partie les patron de la BBC Tim Davie et de CBC/Radio Canada Catherine Tait.

"Les récentes mesures adoptées par le gouvernement tchèque ont pour effet de politiser le conseil du diffuseur public tchèque. C'est ce conseil qui nomme le directeur général et approuve le budget du diffuseur public. En novembre 2020, le gouvernement a démis de leurs fonctions tous les membres du conseil. À cela s'ajoutent des pressions constantes pour congédier le directeur général du diffuseur public, Petr Dvorak", avaient-ils dénoncé.

Les valeurs du service public, dont "l'impartialité, l'indépendance et la rigueur journalistique", sont "à la base d'une démocratie éclairée et en santé", avaient-ils également rappelé.

"L'indépendance, c'est ce qui garantit une forme de confiance que les citoyens peuvent avoir dans leurs radios et télévisions publiques", a réaffirmé Delphine Ernotte, qui préside depuis janvier l'UER, plus grande alliance de médias de service public dans le monde.

Cette alliance, responsable notamment de l'Eurovision, compte 115 organisations membres dans 56 pays, ainsi que 34 affiliés en Asie, en Afrique et sur le continent américain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.