L'application Radioplayer décolle en France six mois après son lancement

L'application Radioplayer décolle en France six mois après son lancement
Radioplayer France, application gratuite regroupant 230 radios privées et publiques, confirme son décollage six mois après son lancement dans l'Hexagone
A lire aussi

publié le mardi 19 octobre 2021 à 18h42

Radioplayer France, application gratuite regroupant 230 radios privées et publiques, confirme son décollage six mois après son lancement dans l'Hexagone, avec 250.000 téléchargements, et affûte son offre pour s'ancrer chez ses utilisateurs.

"Quand on fait une offre simple, claire et efficace, ça donne des résultats, plutôt très bons dans un délai assez court", s'est félicité Jean-Éric Valli, président de Radioplayer, de groupe 1981 et également des Indés Radios, mardi lors d'une conférence de presse.

Lancée début avril en France par six groupes de radios (Altice Média, Lagardère News, les radios du groupe M6, Les Indés Radios, NRJ Group et Radio France), Radioplayer s'est positionnée comme une réponse à la concurrence des géants du Net (assistants vocaux, enceintes connectées, applications de podcasts...) et services de streaming (Tune In, Radioline...), en donnant accès à la totalité de leurs contenus sur une seule plateforme gratuite.

Le réseau Radioplayer, né en 2012 au Royaume-Uni, est actuellement présent dans 14 pays européens et au Canada.

En six mois, l'offre de l'application française s'est étoffée: 230 radios présentes sur la plateforme contre 200 au départ, 700 webradios au lieu de 600, et 170.000 podcasts.

Pour s'adapter aux nouvelles tendances de consommation, l'application va généraliser prochainement la possibilité d'écouter en différé ou en semi-différé les radios partenaires, avec une fonction "start-over" qui permet de rembobiner jusqu'à quatre heures sur une antenne, ou de reprendre depuis le début la diffusion d'un programme en cours. Cette fonctionnalité est déjà disponible pour les radios du groupe M6 (RTL, RTL2, Fun Radio).

La refonte de l'offre de podcast est également en cours, afin de faciliter la recherche parmi les 2.600 séries proposées, et d'adapter les recommandations aux goûts du public français.

Mais l'enjeu majeur de Radioplayer est "d'être le nouveau bouton de radio des voitures, notamment connectées", explique le groupe. "Un Français sur trois écoute la radio dans la voiture", précise Yann Legarson, directeur général de Radioplayer France.

Ce qui conduit l'application à s'intégrer aux interfaces comme Apple CarPlay, Android Auto et Android Automotive et à mener "des échanges avec l'ensemble des constructeurs nationaux", ajoute M. Valli.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.