L'actuel patron de l'Ifremer va prendre la tête du CEA

L'actuel patron de l'Ifremer va prendre la tête du CEA

François Jacq le 17 février 2011 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 17h13

Le président Emmanuel Macron va nommer François Jacq, actuel président de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), à la tête du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a annoncé vendredi l'Élysée.

"Le Président de la République envisage, sur proposition du Premier ministre, de nommer M. François Jacq en qualité d'administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives", indique un communiqué de l'Élysée.

Né en octobre 1965, François Jacq, ingénieur général des mines, a été conseiller pour le développement durable, la recherche et l'industrie au cabinet du Premier ministre François Fillon.

Nommé en 2009, président-directeur général de Météo France, il était depuis 2013 à la tête de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer).

L'Assemblée nationale et le Sénat doivent encore donner leur feu vert.

Le CEA était dirigé par Daniel Verwaerde, dont le mandat s'est terminé fin janvier. Il assurait son propre intérim en attendant cette proposition.

Organisme public de recherche à caractère scientifique, industriel et commercial, le CEA intervient dans les domaines de la défense et la sécurité, les énergies nucléaire et renouvelables, la recherche technologique pour l'industrie et la recherche fondamentale. 

Il emploie plus de 16.000 personnes, sur dix sites, dont la moitié sont des sites militaires.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.