Gojek et Tokopedia donnent naissance à un nouveau géant de la tech en Indonésie

Chargement en cours
Photo non datée, reçue le 17 mai 2021, d'un livreur de Gojek apportant un paquet Tokopedia à un client à Jakarta
Photo non datée, reçue le 17 mai 2021, d'un livreur de Gojek apportant un paquet Tokopedia à un client à Jakarta
1/2
© AFP, HANDOUT, GoTo group

publié le lundi 17 mai 2021 à 13h06

Deux licornes indonésiennes, Gojek et Tokopedia, ont annoncé lundi leur fusion pour donner naissance à un nouveau géant de la tech dans le pays d'Asie du Sud-Est où l'économie numérique connaît une croissance accélérée.

L'application de moto-taxis Gojek et la société de e-commerce Tokopedia unissent leurs activités pour former GoTo Group, qui devient la plus grande société technologique d'Indonésie.

Les compagnies n'ont pas confirmé la valorisation actuelle du nouvel ensemble, mais indiquent que les sociétés ont été précédemment évaluées à 18 milliards de dollars au total.

Les partenaires offriront une super-application aux consommateurs, la première à combiner en Indonésie e-commerce, réservation de VTC, livraison de repas, et une pléthore de services notamment financiers.

Cette opération représente "la plus importante combinaison d'activités en Indonésie", et l'une des plus importantes transactions dans le secteur technologique en Asie, indiquent-ils dans un communiqué.

Les groupes représentaient une valeur de transactions brutes combinées (l'ensemble des transactions sur les plateformes) de 22 milliards de dollars en 2020.

Le nouvel ensemble a parmi ses actionnaires des poids lourds américains, Google, Facebook, Paypal, mais aussi chinois, Tencent ou Alibaba, singapourien, comme Temasek, et japonais avec SoftBank.

Andre Soelistyo, dirigeant de Gojek, devient le directeur général de GoTo Group tandis que Patrick Cao de Tokopedia, est nommé président.

"GoTo Group s'appuiera sur le potentiel énorme de la première économie d'Asie du Sud-Est avec sa classe moyenne en croissance rapide et une population jeune et technophile", affirment les deux firmes.

Le nouveau groupe compte en particulier sur une expansion de ses services financiers en ligne pour toucher "140 millions de personnes qui ont peu ou pas d'accès au système financier du pays".

- Course à la taille -

La start-up indonésienne Gojek qui a commencé en 2015 comme une application de moto-taxis, s'est vite transformée en une plateforme proposant un éventail de services toujours plus large, notamment la livraison de repas, de paquets ou de courses. Le cabinet CB Insights a valorisé à quelque 10 milliard de dollars Gojek, présent dans trois autres pays de la région, Vietnam, Singapour et Thaïlande.

Le groupe Tokopedia, fondé en 2009, est une plateforme indonésienne de e-commerce qui s'est diversifiée en proposant une place de marché, des services financiers et de logistique pour les commerces.

Considérée comme la deuxième licorne  d'Indonésie, elle a été valorisée à 7,2 milliards de dollars.

Plusieurs autres sociétés technologiques, comme Grab ou Sea Group, sont lancées dans une course à la taille pour conforter leurs parts de marché en Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde. La principale économie d'Asie du Sud-Est apparaît comme une tête de pont pour conquérir d'autres pays d'Asie du Sud-Est.

"Le but de cette fusion est aussi d'obtenir des financements (...) qui peuvent venir d'un nouveau tour de table ou d'une introduction en Bourse", note Nailul Huda de l'Institut pour le Développement de l'économie et des finances (Indef).

Gojek et Tokopedia "ont besoin de financements pour faire face à la concurrence de Grab et de Shopee (Sea Group)", explique l'analyste à l'AFP. 

Cette fusion succède à un accord annoncé le mois dernier par le géant singapourien des VTC Grab, grand rival dans la région de Gojek, pour son entrée en Bourse à Wall Street.

Grab devrait être valorisé près de 40 milliards de dollars, un record pour un "Spac", nouvelle technique d'entrée en Bourse de plus en plus plébiscitée par les entreprises.

Le singapourien Sea Group, entré en Bourse en 2017, est aussi en pleine expansion sur le marché indonésien avec sa plateforme de e-commerce Shopee, dont l'application de paiement en ligne ShopeePay est devenue leader dans le pays.

L'économie de l'internet, tous secteurs confondus, a atteint 44 milliards de dollars en 2020 en Indonésie, en hausse de 11% sur un an, selon un rapport récent de Google, Temasek, Bain & company. 

Selon cette étude, le marché du numérique indonésien aura plus que doublé en 2025, à 124 milliards de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.