Espace : et si vous preniez un ticket pour le soleil ?

Espace : et si vous preniez un ticket pour le soleil ?

La sonde « Parker Solar Probe » partira l'été prochain avec les noms et prénoms de ceux qui souhaitent embarquer jusqu'aux abords de la couronne solaire.

A lire aussi

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 10h47

La Nasa va envoyer une sonde pour explorer le soleil. Vous avez jusqu'au 27 avril pour mettre votre nom dessus.

Envie d'un baiser brûlant ? C'est à un voyage torride auquel la Nasa vous convie : aller rendre visite au Soleil à bord de la première sonde en partance vers notre étoile. La « Parker Solar Probe » partira l'été prochain. Mais il est encore tant d'embarquer en envoyant votre nom et prénom à l'agence spatiale américaine. Date limite des inscriptions dans un mois : le 27 avril*. Celui-ci sera stocké sur une puce électronique. Et quelque sept années plus tard, votre nom orbitera là où l'homme n'a jamais mis les pieds, aux abords de la couronne solaire. Bienvenue en... enfer.

Dans cette partie haute de l'atmosphère solaire, il règne autour de... 2 million °c alors qu'à la surface même du soleil, plus bas donc, il ne fait « que 5 700°c ». A priori, cela devrait être l'inverse : comme pour les plaques chauffantes de votre cuisinière, normalement, il convient pour ne pas se brûler d'éloigner ses mains.

Plus chaud à l'extérieur qu'à l'intérieurAlors pourquoi cette fournaise au fur et à mesure que l'on s'éloigne de l'astre ? « Voici près de 100 ans que l'on cherche à percer l'énigme de ce « chauffage » de la couronne qui équivaut à dire qu'il fait plus chaud à l'extérieur d'une casserole bouillante qu'à l'intérieur » explique l'astrophysicien français Tahar Amari (CNRS/Polytechnique).

Présence d'une sous-couche sous la surface de l'astre faisant office de convecteur ? Eruptions en chaîne au sein même de la couronne ? Ou les deux à la fois, l'une se nourrissant de l'autre, par un effet dynamo, comme le scientifique le pense ? Pour résoudre ce casse-tête de la physique solaire, les ingénieurs de la Nasa ont programmé une manoeuvre des plus audacieuses : en 2025, ils dirigeront le petit vaisseau de 600 kilos, au sein du brasier.

/

GPS et réseaux électriques perturbés Par trois fois, la Parker Solar Probe traversera la couronne. « La sonde va recevoir en pleine figure les particules. Elle va analyser leur composition, leur vitesse, leur densité, explique le physicien jamais on ne se sera approché si près à quelque 10 rayons solaires [environ 6 millions de km du soleil] » s'enthousiasme-t-il.

L'affaire est d'importance ! Car c'est dans cette couronne que naissent les phénomènes dits de météorologie solaire -de vents solaires- qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur terre (pertubations des GPS, des réseaux électriques..).

Comme le souligne le scientifique « il est une clé pour comprendre ce qui chauffe ce vent, car in fine, c'est lui qui transporte les éruptions jusqu'à nous ». Alors l'infernale odyssée vous tente toujours ? Prêts à aller toucher le soleil ? Plus de 550.000 terriens ont déjà répondu : « partants » !

*http://go.nasa.gov/HotTicket

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.