Cinq télés publiques européennes lancent une sélection commune d'émissions sur l'Europe

Cinq télés publiques européennes lancent une sélection commune d'émissions sur l'Europe
Le logo de la télévision publique franco-allemande Arte, dans la cour de la chaîne à Strasbourg, le 1er mars 2016

publié le mercredi 21 avril 2021 à 18h12

Un "regard croisé" sur l'Europe, accessible au plus "grand nombre": cinq chaînes publiques du Vieux continent, dont Arte et France Télévisions, se sont associées pour lancer mercredi leur "Collection européenne", une sélection commune et "inédite" de documentaires, reportages et magazines en ligne.

"Comment nos voisins et voisines européens appréhendent-ils les questions urgentes auxquelles nos sociétés sont confrontées ? Quels sont les sujets majeurs qui les préoccupent ?". Voici les questions auxquelles entendent répondre la chaîne culturelle franco-allemande et le groupe public français, tout comme les chaînes publiques allemandes ARD et ZDF, ainsi que la Société suisse de radiodiffusion et télévision SSR SRG.

De "l'état de nos systèmes de santé à l'heure de la pandémie" aux "questions environnementales" en passant par "la place des jeunes en Europe", les cinq partenaires ont "construit ensemble une proposition de programmes traitant des défis contemporains auxquels notre continent est confronté", précisent-ils dans un communiqué commun.

Leur offre éditoriale, traduite en cinq langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien), est disponible gratuitement sur les plateformes numériques arte.tv, france.tv, ardmediathek.de, zdf.de, et le sera prochainement sur Play Suisse, ajoutent-ils. 

On y trouve par exemple "Heureux événements", un documentaire de la chaîne ZDF suivant trois couples (un juif, un chrétien et un musulman) face à l'arrivée d'un enfant. Ou "Une vie de jeunes en psychiatrie", un documentaire de la chaîne suisse RTS sur des jeunes de 18 à 30 ans souffrant de troubles psychiques. 

Cette "Collection européenne" s'inscrit "dans le cadre des réflexions initiées" par "le Traité d'Aix-la-Chapelle" de janvier 2019 sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, qui invite notamment à "la création d'une plateforme numérique franco-allemande". 

Elle bénéficie en outre d'un co-financement européen visant à soutenir la circulation des programmes, au même titre qu'un projet de l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) voué à lutter contre la désinformation.

En janvier, l'UER, connu pour le célèbre concours de l'Eurovision, avait annoncé l'alliance de dix grands médias de service public (MSP) européens pour partager des contenus en ligne traduits en plusieurs langues, promus par un outil de recommandation attendu pour juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.