Bruxelles s'inquiète des réticences envers les vaccins

Chargement en cours
Le commissaire européen à la santé, Vytenis Andriukaitis, médecin de formation, le jeudi 26 avril 2018 lors d'une conférence de presse à Bruxelles sur la vaccination dans l'UE
Le commissaire européen à la santé, Vytenis Andriukaitis, médecin de formation, le jeudi 26 avril 2018 lors d'une conférence de presse à Bruxelles sur la vaccination dans l'UE
1/2
© AFP, Emmanuel DUNAND
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 26 avril 2018 à 12h53

La Commission européenne a déploré jeudi les réticences grandissantes au sein d'une partie de la population de l'UE contre la vaccination et appelé à une meilleure coopération entre les 28 pour accélérer les campagnes de vaccination.

Plusieurs pays de l'UE sont confrontés à des "épidémies sans précédent de rougeole" et à la résurgence de maladies pourtant évitables, souligne l'exécutif européen qui demande aux Etats membres de s'engager, par une déclaration politique, non-contraignante, à l'amélioration du taux de vaccination.

"Il est décourageant de voir des enfants mourir en raison d'une faible adhésion, de réticences à l'égard des vaccins, ou des pénuries de vaccins", a déclaré le commissaire à la Santé Vytenis Andriukaitis.

"Les vaccins fonctionnent, c'est aussi simple que cela, ce n'est pas une question d'opinion c'est un fait, de la même façon que la Terre tourne autour du soleil", a lancé le commissaire, médecin de formation, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, qui a fustigé les fausses informations propagées par les anti-vaccins.

La Commission propose aux 28 d'adopter 20 mesures, dont la mise en place de programmes de vaccination d'ici 2020 qui incluraient un objectif de couverture vaccinale d'au moins 95% pour la rougeole.

Elle propose aussi, par exemple, de mettre en place des contrôles de routine tout au long de la vie, à l'école mais aussi sur le lieu de travail ou d'étudier la possibilité de créer une carte de vaccination électronique paneuropéenne.

Selon les chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, la France, la Grèce et l'Italie en particulier ont vu le nombre de cas de rougeole progresser en février (derniers chiffres disponibles).

La France a ainsi rapporté 509 cas en février, contre 236 en janvier et 65 en décembre.

Sur douze mois entre mars 2017 et mars 2018, 14.813 cas de rougeole ont été signalés dans l'UE, et dans 86% des cas où le statut vaccinal était connu, la personne n'était pas vaccinée.

Au cours des deux dernières années, plus 50 personnes sont décédées de la rougeole, souligne la Commission.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.