Ariane 5: le spatial européen termine 2017 par un succès avec son programme emblématique

Ariane 5: le spatial européen termine 2017 par un succès avec son programme emblématique

Une fusée Ariane 5 décolle depuis de le centre spatial de Kourou, le 12 décembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 07h28

L'année se termine sur un succès pour le lanceur européen Ariane 5 qui a placé sur orbite mardi soir quatre satellites du programme de navigation européen autonome Galileo, a indiqué Arianespace.

Galileo permet à l'Europe de se doter de son propre système de navigation par satellites sur l'ensemble du globe.

La mission a duré près de quatre heures. Le tir a eu lieu depuis le Centre spatial de Kourou en Guyane française à 18H36 GMT (19H36 heure Paris).

"Avec ce sixième lancement réussi d'une Ariane 5 en 2017, marquant la deuxième mission de l'année au profit de la Commission européenne et de l'agence spatiale européenne ('ESA), Arianespace est fière de garantir à l'Europe un accès fiable et indépendant à l'espace" s'est félicité Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace à l'issue des opérations.

Projet emblématique de la Commission européenne, le système de navigation Galileo entend rivaliser avec le GPS américain, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à une très grande précision et à la datation du signal.

Le premier lancement Galileo a eu lieu en octobre 2011,  22 satellites Galileo sont désormais en orbite.

Quatre autres satellites Galileo seront lancés par Ariane 5 en 2018, avant qu'Ariane 6 ne prenne le relais dès la fin 2020.

Avec ce dernier lancement de l'année 2017, Arianespace signe 11 lancements réussis en 2017 : six Ariane 5, deux Soyuz et trois Vega.

En réponse aux reproches adressés au secteur du spatial lors du grand mouvement social du printemps en Guyane les ministres de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal  et des Outre-mer, Annick Girardin, ont présenté lundi devant le Parlement le "plan du gouvernement pour renforcer la contribution du spatial en Guyane".

Les deux ministres ont annoncé que "dix millions d'euros supplémentaires seront alloués à l'éducation par le centre national des études spatiales (CNES) portant à environ 50 millions d'euros ses crédits d'intervention pour la Guyane à l'horizon 2020".

Le CNES, dont le budget annuel est de 200 millions d'euros est un établissement public.

 
2 commentaires - Ariane 5: le spatial européen termine 2017 par un succès avec son programme emblématique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]