Apple renonce à son projet de centre de données en Irlande

Apple renonce à son projet de centre de données en Irlande
Le géant américain Apple prévoyait d'investir 850 millions d'euros dans un centre de données en Irlande
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 10 mai 2018 à 11h43

Apple a annoncé jeudi renoncer à construire un centre de données à Athenry, en Irlande, d'un coût de 850 millions d'euros, évoquant des "retards dans la procédure d'approbation" du projet, contesté en justice.

"En dépit de tous nos efforts, des retards dans la procédure d'approbation nous ont forcé à envisager d'autres plans, nous ne sommes pas en mesure de mener à bien ce projet", lancé en 2015, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

"Bien que décevant, ce revers n'atténuera pas notre enthousiasme pour de futurs projets en Irlande", ajoute le groupe, qui précise avoir investi plus de 550 millions d'euros dans le pays ces deux dernières années.

Le ministre irlandais des Entreprises, Heather Humphreys, a dit "regretter profondément qu'Apple ne poursuive pas ses plans", soulignant que le projet constituait "une source importante d'investissement de de création d'emplois" dans le comté de Galway, sur la côte ouest de l'Irlande.

La construction de centre de données d'Apple, qui devait s'étendre sur 166.000 mètres carrés dans une zone rurale, avait été contesté en justice par trois particuliers ayant formulé des recours destinés à protéger une forêt, inquiets des répercussions environnementales du projet mais aussi de la viabilité énergétique du site.

Selon eux, des évaluations appropriées sur l'impact environnemental n'avaient pas été réalisées. Il avançaient que l'installation pourrait utiliser jusqu'à 6% de la production nationale d'électricité.

En octobre 2017, la justice irlandaise avait donné son feu vert, mais la semaine dernière, la possibilité de formuler un appel devant la Haute cour de justice irlandaise avait été reconnue aux plaignants. 

Le justice irlandaise avait toutefois averti qu'elle pourrait être contrainte de porter l'affaire devant la Cour de Justice de l'Union européenne, ce qui pouvait laisser craindre au groupe américain des retards supplémentaires dans l'exécution de son projet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.